Chat with us, powered by LiveChat
ss_loading

Mise à jour des services offerts

NOUS SOMMES OUVERTS POUR LA MASSOTHÉRAPIE

Nos services de massothérapie demeurent offerts dans tous nos établissements sur réservation téléphonique au 1 877 761-2772.

À noter que les soins esthétiques, les saunas, bains vapeur et bains à remous ainsi que les salles à manger de nos établissements sont temporairement fermés suite au plus récent décret du gouvernement du Québec. Nous communiquerons la date de réouverture de ces installations aussitôt que les directives le permettront.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Regard vers l’avenir : L’impact de la crise sanitaire sur la configuration de nos espaces

29 décembre 2020 par Hugues Lefebvre-Morasse, designer de l'environnement

S’ADAPTER AU MONDE DE DEMAIN — À l’heure où la pandémie souligne la vulnérabilité collective et les limites de notre environnement, l’intégration de nouvelles nécessités pourrait permettre aux designers, aux architectes et aux urbanistes de redéfinir les espaces personnels, partagés et collectifs. Une revalorisation de nos acquis environnementaux devient nécessaire alors que le vivre-ensemble n’a jamais été aussi vital.

N°1:REDÉFINIR L’ESPACE PUBLIC

Favoriser le vivre-ensemble

Le monde connaît actuellement une vague de réflexion urbaine. Des changements s’imposent, et ces derniers affectent des aspects de notre vie personnelle, mais aussi le partage de l’espace public avec nos concitoyens. Aller au bureau, au restaurant, faire ses courses, prendre le transport en commun. De simples gestes qui impliquent le vivre-ensemble. Il s’agit du fondement même de nos sociétés, et il est donc essentiel de revoir nos manières de cohabiter. Les villes ne sont plus les mêmes. Certaines se transforment en restaurants en plein air ; d’autres cherchent à se remodeler pour répondre aux nouveaux besoins. Les espaces perdus sont réinventés et la piétonisation des rues gagne en popularité. Celle-ci permet de revoir l’espace et d’y intégrer toutes les possibilités qu’offre ce dernier. Il est crucial de réfléchir aux meilleures manières de mettre en pratique la distanciation physique, tout en offrant des environnements interactifs et inclusifs. On mentionne notamment l’idée d’un espace commun sécuritaire, généreux et accessible comme bien fondamental pour une vie publique épanouie. Alors qu’un nouveau plan d’urbanisme voit le jour en raison des récents événements, plusieurs citadins s’éloignent des grandes villes, redonnant à la campagne ses lettres de noblesse. Les villes qui s’en sortiront le mieux seront sans doute celles qui arriveront à reconfigurer l’espace offert aux citoyens.

N°2:REPENSER NOS LOGEMENTS

Redécouvrir le confort domestique

Notre vision du design se voit également bouleversée. L’individu dans son habitat redécouvre son espace et imagine de nouvelles manières d’atteindre une certaine forme de confort, tant au plan fonctionnel qu’émotionnel. Le design d’intérieur reprendra donc une place prépondérante puisque de nombreuses personnes passent plus de temps à la maison. Une chose est certaine : le chez-soi doit être un véritable sanctuaire. Le désencombrement des logements s’est transformé en une tâche majeure. Les gens ont appris à vivre avec moins, ce qui permet de libérer de l’espace à long terme et de changer la relation que l’on entretient avec les biens qui occupent nos maisons. Peut-être que cela encouragera nos sociétés à vivre avec moins et à accorder plus d’importance à la qualité des articles choisis.

La flexibilité deviendra essentielle dans la planification de l’espace, tout comme la désignation de zones ayant une fonction spécifique. La définition des espaces permettra une démarcation distincte entre la vie domestique et professionnelle. Un coin dédié aux réunions virtuelles sera également primordial et la sonorité de nos habitats deviendra une priorité. Les gymnases à domicile sont désormais presque aussi indispensables que le bureau à domicile. L’utilisation de tout espace extérieur ou intérieur disponible sera donc essentiel. La conception des zones en plein air prendra une nouvelle valeur : l’aménagement d’un espace extérieur privé, d’un balcon, d’une terrasse, d’un jardin ou encore d’une arrière-cour, pour créer des havres le plus près possible de la nature. Dans une ère d’incertitude, l’importance accordée au confort domestique se voit accrue.

N°3:REVENIR À LA SOURCE

Un monde plus conscient

Alors que les habitudes de vie et de consommation se sont transformées du jour au lendemain, certains voient l’espoir d’un avenir urbain plus équitable et durable. On cherchera à construire des habitats écoresponsables tout en se questionnant sur le choix des matériaux, du design ou encore des formes architecturales. On assiste à l’émergence d’un retour aux sources. Pendant que le monde autour de nous change, la perception de notre environnement et notre comportement à son égard se modifient à leur tour. En ralentissant, l’invisible devient visible, c’est-à-dire que les comportements que l’on prenait pour acquis sont repensés. On réalise quels sont les bons gestes et les moins bons gestes. Certains misent sur l’achat local, plusieurs valorisent la marche ou le vélo, ou encore multiplient les escapades en nature. De riches récompenses pour le bien-être collectif et celui de la planète. Comme les lieux que l’on occupe sont fondamentalement liés à l’environnement, l’acquisition de nouvelles valeurs écologiques aura un effet indéniable sur la configuration de nos espaces. L’édification d’écoquartiers comme le Technopôle Angus ou Réinventer Montréal reflètent à merveille la synergie qui existe entre la conception d’un milieu de vie et nos valeurs environnementales.

Des projets pour imaginer le monde de demain

LE TECHNOPÔLE ANGUS

La création d’un milieu de vie pour tous

Le Technopôle Angus est un village urbain répondant à une variété de besoins où les résidents et les entreprises peuvent partager un milieu de vie écologique, effervescent et inclusif. L’ancienne friche industrielle convertie en écoquartier est une véritable artère d’ouverture de commerces et de bureaux, soutenant la création d’emplois au sein d’un milieu dynamique, diversifié et durable. La mixité fonctionnelle, l’aménagement de places publiques connectées par un réseau de circulation active, la convivialité des espaces publics et l’intégration de pratiques émergentes dans le domaine de l’agriculture urbaine contribuent à l’instauration d’un milieu de vie de qualité et inspirant pour le monde de demain.

« RÉINVENTER MONTRÉAL »

Par la Ville de Montréal + C40 Reinventing Cities

Une invitation aux promoteurs, architectes, concepteurs et développeurs à transformer un site sous-utilisé en projet novateur qui redynamisera le secteur tout en luttant contre les changements climatiques. L’objectif ? Réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de devenir un exemple de ville intelligente et écoresponsable.

WELLINGTON-SUR-MER À SHERBROOKE

Revaloriser le centre-ville

La ville de Sherbrooke a offert lors de la belle saison une installation piétonne sur la rue Wellington Nord et deux espaces éphémères permettant aux citoyens de redécouvrir la ville. Un projet opéré avec les commerçants et pour les commerçants, visant la revalorisation du centre-ville et s’appuyant sur une approche ludique et rafraîchissante.

LA COUVERTURE HERE COMES THE SUN

Le projet du designer londonien Paul Cocksedge

Une couverture permettant à tous de se rassembler et de socialiser en toute sécurité. Elle a été conçue pour faciliter le maintien d’une distance de deux mètres ― qui peut parfois être difficile à évaluer ― dans des contextes sociaux en plein air. L’idée est survenue suite au besoin du designer de communiquer et d’être près des gens, dans une période où la distanciation sociale était de mise. Le patron est offert gratuitement sur le Web pour donner la possibilité à tout le monde de confectionner sa propre couverture.

LE CENTRE CANADIEN D’ARCHITECTURE

« La possibilité de l’architecture d’agir comme agent d’intégration, autant que d’instigation, dans les approches relationnelles. »

Avec son énorme jardin accessible à tous, le Centre Canadien d’Architecture est un exemple d’ouverture et d’intégration. Les jardiniers ont notamment joué avec le design de la pelouse, créant un énorme damier qui incite les visiteurs à respecter les mesures de distanciation sociale.

Vous aimerez aussi ces articles

Cittaslow | Ces villes qui prennent une pause

25 mai 2020 par Hugues Lefebvre-Morasse, designer de l’environnement

MOUVEMENT COMMUNAUTAIRE Les tendances de l’heure font de nos demeures des antidotes à la vitesse de nos vies, des refuges où y résister. Bien plus que des esthétiques pour nos intérieurs, le hygge danois (concept qui viendrait d’un mot norvégien voulant dire mûrement réfléchi) ou encore le wabi-sabi japonais (l’appréciation des choses imparfaites et du […]

Entre atmosphères et émotions | la création architecturale réfléchie

7 octobre 2020 par Karianne Duquette, collaboratrice architecture

MUSE INTEMPORELLE L’architecture, omniprésente dans nos vies, influence nos ressentis tant physiques que spirituels. Elle nous touche par son expression caractéristique et suscite en nous des émotions particulières. Pensons, notamment, au caractère solennel qui s’empare de nous lorsque nous entrons dans un bâtiment religieux, à l’impression de sérénité et de beauté qui nous enveloppe lorsque […]