ss_loading

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

« * » indique les champs nécessaires

Genre*
Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
Date de naissance
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

En 2022, le prix des aliments a augmenté de 5 % à 7 % selon les catégories. On estime qu’une famille moyenne dépensera 1000 $ de plus cette année pour se nourrir. Bien que cette inflation n’affecte pas tous les ménages de la même manière, tout le monde gagnerait à repenser ses habitudes afin de consommer mieux, pour soi, pour sa communauté et pour la santé de notre planète. Je vous propose donc mes astuces pour manger sainement tout en économisant.

1 — réduire le gaspillage 

Jeter des fruits et légumes qui sont défraîchis ou des restes qui n’ont pas été consommés est un gaspillage d’argent et de ressources. En s’assurant d’utiliser toutes les parties comestibles des aliments (notamment les fanes des légumes pour des soupes ou du pesto), en revalorisant les restes (un restant de poulet se transforme en délicieux bol bouddha poulet-mangue-coco), et en maximisant l’utilisation des fruits et légumes qui ont perdu de leur fraîcheur (dans les potages, smoothies ou muffins maison), on évite de jeter plusieurs centaines de dollars d’aliments à la poubelle.

2 — conserver les aliments adéquatement 

Une bonne conservation des aliments permet de maximiser leur durée de vie et de réduire le gaspillage alimentaire. Un outil comme le Thermoguide de la MAPAQ peut vous aider à y parvenir.

3 — planifier ses menus

On planifie les repas de la semaine selon les saisons, la disponibilité des légumes locaux et les spéciaux des circulaires. On s’assure de faire provision de certains articles à bon prix (que l’on est sûr de consommer ou qui se conservent longtemps) et de congeler les portions supplémentaires. Pour économiser, la planification est un incontournable !

4 — troquer la viande pour les protéines végétales 

Les légumineuses (surtout sèches), le tofu et la PVT (protéine végétale texturée) sont jusqu’à trois fois plus économiques que les sources de protéines animales. Sans nécessairement devenir végétariens, on aurait tous et toutes avantage à inclure plus de protéines végétales à notre menu. Cela fait du bien au portefeuille, à la santé, mais aussi à l’environnement !

marjan blan marjanblan jZrundu19Hw unsplash - 17 astuces pour réduire le coût du panier d’épicerie

5 — cuisiner davantage

Cuisiner ses bouillons, soupes, pestos, muffins et biscuits coûte la moitié moins que si on les achète déjà préparés. Pourquoi ne pas faire de la cuisine une activité ludique en partageant ce moment avec ses proches ?

6 — éviter les fausses promotions 

Les fausses promotions sont celles qui vous font acheter des quantités d’aliments supérieures à vos besoins pour payer moins par unité, et augmentent donc le risque de pertes et de gaspillage. Ne vous laissez pas avoir par ce type d’offres. Elles ne vous feront pas économiser si les aliments sont jetés au bout du compte.

7 — éviter les achats impulsifs

Lorsque vous arrivez aux caisses, plusieurs aliments sont présentés à la vente, comme des barres chocolatées et des friandises. Il s’agit d’une technique de marketing alimentaire qui a pour but de vous faire consommer davantage. Résistez à l’envie d’ajouter ces douceurs à votre panier pour ne pas faire monter votre facture de quelques dollars.

8 — faire un tour du côté des liquidations

Dans les épiceries, on trouve parfois des sections présentant des produits en liquidation. Il s’agit souvent d’aliments dont la date de péremption approche, ou des fruits et des légumes fatigués. S’ils ne présentent aucun signe de moisissure, ces denrées peuvent être consommées. Cependant, il faudra les préparer ou les manger rapidement pour éviter de les jeter.

9 — acheter des aliments « M O C H E S »

Dans le même ordre d’idées, de plus en plus d’épiceries proposent des fruits et des légumes « moches ». Ces derniers sont vendus moins chers que les fruits et les légumes qui correspondent aux standards de vente, et sont tout aussi bons pour la santé du point de vue nutritionnel.

10 — opter pour le vrac

Les aliments vendus en vrac sont souvent moins chers que les autres aliments, car vous ne payez pas pour l’emballage et ne prenez que la quantité dont vous avez besoin. Une bonne façon d’alléger la facture d’épicerie et de diminuer votre empreinte carbone !

11 — sélectionner les aliments entiers

Des aliments comme les fruits, les légumes et la viande sont moins chers lorsque vous les achetez entiers plutôt que coupés, car vous ne payez pas pour la manipulation. En apprêtant vous-mêmes vos aliments, vous pouvez réaliser de belles économies.

12 — suivre les saisons 

Les aliments de saison sont souvent moins chers que leurs confrères importés ou hors saison. Pour connaître les fruits et les légumes qui sont en saison au Québec, vous pouvez consulter des ressources comme Mangez Québec, qui propose un calendrier des arrivages.

13 — se concentrer sur la périphérie de l’épicerie

Les aliments frais et peu ou pas transformés sont généralement placés sur les pourtours de l’épicerie (fruits, légumes, volaille, poisson, viande, œufs, produits laitiers). Quant aux allées centrales, elles contiennent quelques aliments de base (grains entiers, légumineuses, noix), mais aussi beaucoup d’aliments transformés et ultratransformés comme les croustilles et les biscuits. En favorisant la périphérie du supermarché et en vous limitant aux aliments de base dans les allées centrales, vous diminuez votre facture et favorisez des aliments sains et nourrissants.

kaboompics Wheat flour and various pasta in jars - 17 astuces pour réduire le coût du panier d’épicerie

14 — vérifier le prix facturé 

Lorsque vous êtes à la caisse, prenez le temps de vérifier que le prix facturé correspond bien au prix affiché en magasin et signalez les différences observées au caissier ou à la caissière. Une bonne vérification du reçu pourrait aussi vous faire économiser !

15 — bénéficier de la politique d’égalisation des prix 

Certaines enseignes proposent d’égaler les prix des concurrents à la caisse sur présentation d’une preuve comme une circulaire. Il s’agit d’une astuce efficace pour épargner sans avoir à visiter plusieurs magasins.

kaboompics A few oranges in the bag business card free mockup photos 1 - 17 astuces pour réduire le coût du panier d’épicerie

16 — fréquenter les magasins à rabais 

De nombreuses grandes chaînes possèdent des magasins à rabais où le panier d’épicerie est plus abordable. Par exemple, vous payerez nettement moins cher chez Maxi que chez Provigo, qui appartiennent pourtant tous deux au groupe Loblaws.

17 — jardiner 

Que ce soit sur le bord d’une fenêtre ou sur un balcon, dans une cour ou dans un jardin communautaire, vous pouvez faire pousser quelques fines herbes ou légumes pendant la belle saison. En plus de devoir acheter moins, la fierté de consommer le fruit de votre travail sera une belle récompense !

 

Pour des recettes santé qui vous feront cultiver le plaisir de cuisiner, rendez-vous au isabellehuot.com.

Vous aimerez aussi ces articles

Cinq questions que vous vous posez à propos des aliments biologiques et locaux

Comme plusieurs personnes, vous désirez peut-être vous tourner vers une alimentation qui apporte des bénéfices à votre santé, mais aussi à l’environnement. Manger bio et local permet-il réellement de récolter tous ces bienfaits ? Voici les réponses à cinq questions que vous vous êtes probablement déjà posées à propos de ces tendances alimentaires.