Chat with us, powered by LiveChat
ss_loading

Mise à jour des services offerts

Nos services de massothérapie et d’esthétique demeurent offerts dans tous nos établissements sur réservation téléphonique au 1 877 761-2772.

Vous pouvez profiter de nos sites enchanteurs gratuitement avec un massage, un soin, ou à l’achat d’un repas de nos nouvelles formules « Nord pour emporter » et « Fika pour emporter ». À noter que les saunas, bains vapeur et bains à remous ainsi que les salles à manger de nos établissements sont temporairement fermés suite au plus récent décret du gouvernement du Québec. Nous communiquerons la date de réouverture de ces installations aussitôt que les directives le permettront.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Cinq questions que vous vous posez à propos des aliments biologiques et locaux

8 August 2016 par Bernard Lavallée

Comme plusieurs personnes, vous désirez peut-être vous tourner vers une alimentation qui apporte des bénéfices à votre santé, mais aussi à l’environnement. Manger bio et local permet-il réellement de récolter tous ces bienfaits ? Voici les réponses à cinq questions que vous vous êtes probablement déjà posées à propos de ces tendances alimentaires.
Par Bernard Lavallée, Dt.P., M. Sc.
Le nutritionniste urbain (nutritionnisteurbain.ca)

Comme plusieurs personnes, vous désirez peut-être vous tourner vers une alimentation qui apporte des bénéfices à votre santé, mais aussi à l’environnement. Manger bio et local permet-il réellement de récolter tous ces bienfaits ? Voici les réponses à cinq questions que vous vous êtes probablement déjà posées à propos de ces tendances alimentaires.

  1. Les aliments biologiques sont-ils meilleurs pour la santé ?

Des chercheurs ont observé que quelques fruits et légumes bio peuvent contenir un peu plus de certains minéraux, antioxydants ou vitamines, comparativement aux fruits et légumes conventionnels. Cependant, on parle ici de quelques nutriments sur les centaines, voire les milliers que fournissent les aliments. Cela n’a donc pas vraiment d’effet important sur leur valeur nutritive. Bref, à ce jour, on ne peut pas affirmer que les aliments bio sont meilleurs pour la santé.

  1. Quelle est la distance maximale que doivent parcourir les aliments pour être considérés comme locaux ?

Au Québec, les fruits et les légumes voyagent en moyenne entre 3 500 et 5 000 kilomètres entre le lieu où ils ont été produits et notre assiette. C’est énorme ! Pour manger local, inutile de vous fixer une distance minimale. Au contraire, dès le moment où vous faites un effort pour vous procurer des aliments qui viennent d’ici, c’est déjà un pas dans la bonne direction. De plus, cela encourage l’économie québécoise. En épicerie, recherchez le logo « Aliments du Québec » pour découvrir des trésors d’ici !

  1. Peut-on se fier à l’appellation « biologique » ?

Au Québec, l’utilisation des mots « biologique », « bio » et « organique » pour qualifier un produit est réglementée. Ainsi, lorsque vous voyez ces appellations sur un aliment, vous pouvez être assuré que celui-ci ou les ingrédients qui le composent proviennent en majorité de l’agriculture biologique. Un excellent coup pour protéger notre environnement.

  1. Manger local, est-ce bon pour l’environnement ?

Cela va de soi : plus les aliments viennent de loin, plus une grande quantité d’énergie est nécessaire pour les déplacer. Le transport est ainsi responsable d’environ 11 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux aliments. Choisir un maximum d’aliments locaux en saison est donc un moyen de diminuer votre impact sur les changements climatiques.

  1. Est-ce que les aliments bio coûtent plus cher ?

Oui, les aliments biologiques peuvent coûter plus cher que les aliments conventionnels. Pourquoi ? Parce que les méthodes utilisées par les agriculteurs biologiques demandent plus de ressources. Cependant, en profitant des rabais et en achetant les aliments en saison, vous pouvez tout de même trouver le moyen de consommer bio, sans que cela devienne trop dispendieux.

 

Où se procurer des aliments bio et locaux ?

Il est maintenant de plus en plus facile de se procurer des aliments biologiques et locaux. La plupart des supermarchés en tiennent toute l’année. On peut aussi se diriger vers les marchés publics, qui sont une véritable mine d’or d’aliments frais vendus directement par les agriculteurs, en saison.

Pour plus d’informations sur les marchés publics montréalais : http://www.marchespublics-mtl.com/

De son côté, l’organisme Équiterre a mis sur pied un réseau de paniers bio qui rassemble des agriculteurs de partout dans la province. En s’y inscrivant, on reçoit des paniers de fruits et de légumes à une fréquence et pour une durée fixées à l’avance. C’est une excellente façon d’encourager l’économie locale !

Pour plus d’informations sur les paniers bio : http://www.paniersbio.org/fr/

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Entrevue – Édition estivale

Pour une rentrée équilibrée – Mieux manger avec un agenda chargé

Démystifier les croyances entourant le crudivorisme