ss_loading

Mise à jour des services offerts

Pour tous nos établissements

Tous nos services sont offerts à nouveau. Profitez de nos sites enchanteurs, de l’expérience thermale (incluant les saunas et bains vapeur), de nos aires de détente intérieures et extérieures ainsi que de nos salles à manger et terrasses. Les soins en massothérapie et en esthétique demeurent également offerts.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Beauté originale

13 juillet 2021 par Judith Ritchie, experte en beauté holistique

Entre transformation corporelle et retouches ciblées, comment aborder la vraie beauté et surtout, se sublimer sans se dénaturer ? Explications et témoignages. 

Si les codes de beauté existent depuis des millénaires, le culte de la transformation du corps a bouleversé les standards esthétiques. Une tendance notamment liée à l’impact des nouvelles technologies sur la perception de soi. Flatteuses, rigolotes et (à priori) anodines, les retouches d’images instantanées et les filtres pour gommer nos imperfections ont créé un gouffre dans la perception de la beauté et l’estime des femmes. Résultat ? La génération numérique aurait de plus en plus recours à la médecine esthétique ou aux chirurgies en réponse à ces nouveaux critères de beauté. La dernière étude mondiale de la Société internationale de chirurgie esthétique et plastique (ISAPS) révèle une augmentation continue du recours à la chirurgie esthétique dans le monde. Selon le International Master Course on Aging Skin (IMCAS), la tranche d’âge des 19-34 ans est celle qui effectue le plus d’interventions chirurgicales tandis que celle des 35-50 ans est celle qui a le plus recours aux injections pour retarder le vieillissement. Aux premières loges, les lasers, les lumières pulsées, les dermabrasions chimiques, les peelings mais surtout les injectables (Botox, acide hyaluronique). Il s’agit d’une intervention médicale non invasive qui prône la création de traits « harmonieux » en retravaillant les volumes pour sculpter le visage de l’intérieur. Mais transformer notre corps et changer ce qui fait notre unicité, est-ce vraiment ce qui mène à la vraie beauté ? Quelles sont les motivations réelles ? Et enfin, est-ce irréversible ?

« Retirer mes implants mammaires a été un retour aux sources pour moi. »

Parallèlement, une autre tendance se dessine : celle de la prise de conscience « postintervention ». C’est ce qui est arrivé à Cath Bastien, une jeune influenceuse connue dans le monde du bien-être et du fitness. Ancienne compétitrice dans l’industrie du bikini fitness, elle raconte avoir eu l’impression de se battre contre son corps pendant des années pour atteindre un physique qui n’était pas dans sa nature. « Il y a des diètes très strictes pendant des semaines, tu fais les choses de façon extrêmement disciplinée pour avoir un physique qui sera comparé avec d’autres sur une scène. Ça peut paraître étrange, mais j’y prenais beaucoup de plaisir », raconte-t-elle. Dans sa quête d’un physique parfait, elle décide d’avoir recours aux implants mammaires. « J’ai une déformation au niveau de la cage thoracique et lorsqu’on fait des compétitions, on perd tout notre pourcentage de gras. Les implants sont très courants dans ce milieu où tout est question de proportions corporelles », ajoute-t-elle. Au fil du temps, la passion s’estompe et elle s’interroge sur le sens de cet univers qui la laisse vide intérieurement. « Avec le mode de vie restrictif, je ne vivais pas ma vie pleinement. Le stress et l’anxiété faisaient partie intégrante de ma vie. Je travaillais toujours dans la performance et les muscles, tandis que je suis une femme créative et très féminine. Mon attention était tellement portée sur la création d’un beau physique que je ne laissais aucune place pour mon développement intérieur et mon bien-être. » Suivront des symptômes de fatigue, des sinusites à répétition, des démangeaisons cutanées… Elle réalise que ces symptômes sont liés aux implants qui produisent une réaction toxique dans son corps. « J’ai retiré mes implants mammaires et cela a été un point de bascule pour moi, un retour aux sources et à celle que je suis véritablement. » Elle découvre le yoga et la méditation qui font aujourd’hui partie de sa vie et de ses enseignements dans un bel équilibre entre zénitude et énergie. « Je travaille davantage sur ma beauté intérieure et je suis 10 fois plus en forme aujourd’hui qu’avant, et surtout mieux dans ma peau ! »

« J’ai tout essayé en espérant avoir l’air plus reposé (Botox et acide hyaluronique). »

Fabien est styliste de mode et a travaillé pour des clients partout à travers le monde. À une époque de sa vie, il enchaîne les vols long-courriers, les décalages horaires et les journées interminables combinés à une mauvaise alimentation, beaucoup de café et une consommation régulière d’alcool. Il est tellement épuisé qu’il a des problèmes d’eczéma jusqu’aux paupières. Il décide donc d’avoir recours aux injections pour avoir l’air plus reposé. « J’avais beaucoup de travail et une grande fatigue, un manque d’équilibre, donc j’ai pallié avec ces méthodes », raconte-t-il. Au début, la magie opère. Les signes de fatigue s’estompent sans toutefois régler le vrai problème de surmenage. « Plus tu es fatigué, plus tu en fais et ça finit par ne plus être vraiment naturel », ajoute celui qui a « tout essayé en espérant avoir l’air plus reposé (Botox et acide hyaluronique) » sans jamais être vraiment satisfait. Aujourd’hui, il a troqué les injections pour une approche plus globale de la beauté. Ses conseils ? Un meilleur sommeil, une bonne alimentation, une routine d’entraînement plus complète. « En fait, je me trouve plus beau aujourd’hui qu’il y a même 10 ans ! Je pense qu’il faut savoir définir ses attentes et comprendre les limites de la technologie. Et je pense que tout le monde gagnerait à en connaître plus sur une approche beauté holistique qui ne s’adresse pas qu’aux symptômes mais plutôt à la cause », ajoute-t-il. « Je reste ouvert à toutes les nouvelles technologies, mais je vois ça aujourd’hui de façon plus globale. »

Une meilleure conscience de soi

Les mécanismes de vieillissement sont propres à chacun et sont influencés par de nombreux facteurs. Mais de façon plus approfondie, il faut aussi chercher à se comprendre en tant qu’individu. Qui sommes-nous ? De quoi sont faites nos journées ? Notre milieu ambiant, notre hygiène… Dormons-nous suffisamment ? Combien d’expositions solaires par année ? Prenons-nous des médicaments qui déstabilisent notre écosystème cutané ? La régénération vers un état d’équilibre fait partie de l’ADN de la beauté globale et prendre soin de sa peau fait aussi partie intégrante de cet équilibre. Certaines techniques de respiration favorisent la vitalité et régénèrent le système digestif, la circulation sanguine, la peau, les cheveux. La gym faciale et les massages du visage sont également d’excellents moyens de préserver notre capital jeunesse. Combinées aux soins, certaines méthodes de massage musculaire profond vont stimuler les muscles faciaux, effacer les traces de fatigue et regonfler les tissus. Sans oublier l’alimentation, l’activité physique et le développement personnel, des piliers essentiels pour préserver son patrimoine beauté et favoriser une régénération cellulaire en profondeur. En somme, que l’on ait recours aux technologies de médecine esthétique ou non, ou que l’on fasse l’expérience de la transformation physique pour mieux revenir au cœur de notre essence véritable, le plus important est de retrouver cette conscience de soi qui profite à notre vraie beauté.

Vous aimerez aussi ces articles