ss_loading
Ensemble BORÉAL pour la douche gratuit à l’achat de 200$ et plus. Code promo MAMAN. Voir détails

Recevez gratuitement un ensemble BORÉAL pour la douche à l’achat de 200$ et plus*

Choyez maman, et vous également, en recevant un ensemble-cadeau avec achat.

CODE PROMO : MAMAN

Pour obtenir le cadeau en prime, ajoutez l’ensemble BORÉAL pour la douche au panier et entrez le code promo.

* Offre d’une durée limitée, en ligne seulement, jusqu’à épuisement des stocks. Valide pour les achats de cartes-cadeaux et de produits de la collection Strøm de 200$ et plus (après rabais). Ne peut être jumelée à aucune autre offre. L’ensemble BORÉAL pour la douche vous sera envoyé par la poste.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

« * » indique les champs nécessaires

Genre*
Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
Date de naissance
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Aide
Retour en haut

Cloué au sol par la pandémie, je me suis souvent posé cette question. C’était le temps de l’introspection, l’instant parfait pour trouver des réponses à la bougeotte qui me ronge depuis si longtemps. J’ai puisé dans mes souvenirs pour voyager dans le temps et l’espace, en quête d’un sens. Avide de nouveauté, assoiffé d’ailleurs, je partais me remplir la tête de nouvelles images, guidé par la recherche de lubies bien à moi accumulées au fil de mes lectures. C’est l’esprit enivré de conquêtes, de fantasmes, que j’ai forgé ma perception du monde. Le voyage était alors une fuite, cette fausse thérapie. Que reste-t-il de toute cette frénésie ?

Le renouveau des voyages intergénérationnels 

C’est privé de contacts avec le monde qu’a grondé en moi la rage de reconnecter avec les miens. Je me suis souvenu de mon enfance, de cette chance que je ne mesurais pas de partir en voyage tous les quatre. Il me reste les images, des moments de partage autour d’une piscine, d’une table de pique-nique dépliée au bord de la route, du chamaillage pour une station de radio. Il reste aussi les moments passés avec ce grand-père inoubliable sur des kilomètres de routes américaines, une bulle juste tous les deux, la magie de réaliser son rêve à lui, à ses côtés. C’était ça, le privilège. Le luxe du voyage : n’est-ce pas l’ultime excuse pour se réunir autour de moments intangibles?

Le voyage a ensuite muté, il est passé de l’expression de mon propre plaisir à l’importance du bonheur des miens. Le temps et les événements se succèdent, ils laissent place à la joie de nos proches. Celle de mes enfants, de mes parents supplante tout, comme si c’était à présent à mon tour de leur faire découvrir l’Univers.

En 2022, les voyages intergénérationnels n’avaient jamais eu autant de succès. Plus encore « qu’avant», sur le littoral gaspésien ou sur les rives du Nil, il faut se retrouver tous ensemble. Papy, mamie, enfants, petits-enfants… tout le monde partagera l’ivresse du choc des cultures et se nourrira d’un nouveau lieu. Se créer des souvenirs ensemble, passer du temps de qualité, soudain le voyage de demain n’est qu’un clin d’œil à un passé qui s’efface. Et si tout ceci n’était qu’un prolongement de nos retrouvailles en famille ? Comme si les repas du dimanche autour du poulet rôti de mamie se transformaient en barbecue sur une plage d’Amérique centrale. Villa en République dominicaine, affrètement d’un navire en Égypte, des miles et des miles parcourus sur une route de l’Arizona… l’avenir du voyage se construit à plusieurs.

mccall alexander BMVe57v2AJc unsplash WEB - Que reste-t-il de mes voyages ?

Juste pour votre famille : réserver une dahabieh sur le nil avec voyageurs du monde 

Sur demande, vous pouvez affréter la « Flâneuse du Nil» qui peut accueillir jusqu’à 14 personnes. Cet élégant bateau est flanqué à la proue comme à la poupe de deux voiles latines. Sept cabines seulement (dont une grande suite à l’arrière avec terrasse privée) aux tons pastel rehaussés d’objets chinés, un salon intimiste où partager une décoction d’hibiscus, un pont des jeux bercé par l’appel des muezzins — le cocon flottant idéal. Ce type d’embarcation, mêlant confort et intimité, était déjà utilisé par les pharaons il y a près de cinq millénaires. Votre maison flottante glisse sur l’eau à petite vitesse au rythme langoureux des vents, ce qui permet de profiter pleinement du spectacle des rives, de lézarder sans à-coups sur le pont, d’aborder là où les grands bateaux ne peuvent aller.

Mariage EmilieGuillaume HD 67 WEB - Que reste-t-il de mes voyages ?

Retrouver le besoin de connexion avec les autres

Mais l’essence même du voyage, au-delà du voyageur lui-même, n’est-ce pas l’humain ? Il y a un lien naturel entre le voyage et le besoin de rencontrer des gens. L’homme est au cœur de tout, l’homme et ses cultures, ses expressions artistiques, culinaires, ses langages, ses mœurs; sans cette somme inépuisable d’expressions du beau, le monde ne serait qu’ennui. On part alors pour mieux connaître les autres, afin de se retrouver soi-même. Après toutes ces années, que retenir d’une vie remplie de pérégrinations d’un bout à l’autre du globe ? Quelques jours, semaines, plusieurs années après un voyage, que ce soit une escapade improvisée en Nouvelle-Angleterre ou la découverte de la Malaisie : quels souvenirs en retient-on ?

Le ciment qui relie tous ces voyages est toujours le même : une rencontre inopinée. Je repenserai toujours, un sourire aux lèvres, à cette discussion enflammée sur les soucoupes volantes avec un fermier du Nevada, sa Budweiser à la main. Je revois mon père avec ce prêtre éthiopien nous ouvrant les portes de sa chapelle, après avoir partagé un café ensemble quelques minutes plus tôt. C’est aussi ce jeune Philippin, le cœur sur la main, qui m’ouvrit sa maison un soir de tempête tropicale. C’est parler de la joie d’être parents avec une famille de Tel-Aviv, ou encore ce Brésilien amateur de métal qui partit en direction de l’Argentine à mes côtés, l’œil malicieux. Refaire le monde avec un étranger, tomber amoureux à l’autre bout de la planète, s’ouvrir sur un infini de possibilités grâce aux autres… voilà peut-être l’essentiel.

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard affirmait : « La satisfaction de vie se mesure à l’échelle d’une famille, elle se mesure à la qualité de chaque instant qui passe, de nos relations aux autres». Cultiver l’altruisme et la bienveillance serait alors la clé. À mesure que mes enfants grandissent, que des souvenirs se fanent alors que d’autres poussent, je me demande : que reste-t-il finalement de ces voyages? Il reste ces photos que l’on exhume d’une vieille boîte à chaussures, les souvenirs qui forgent une amitié, des inconnus aux visages que l’on n’oubliera jamais. L’interrogation sur ce qu’est devenue cette femme solitaire dans le désert de Thar, ou ces enfants philippins sur leur île « paradisiaque ».

Le voyage ? C’est ceux que vous tenez près de votre cœur, et qui vous emmènent loin. Le bonheur, c’est les autres.

Mariage EmilieGuillaume HD 67 WEB 1 - Que reste-t-il de mes voyages ?

POUR LE VIVRE VOUS AUSSI

Se retrouver en famille au cœur d’une villa privée est une belle manière de découvrir une destination tous ensemble dans un cadre exotique et sans tracas. Avec la possibilité de retenir les services d’un chef, louer une villa dans les Caraïbes, et particulièrement en Guadeloupe, est une formule de plus en plus plébiscitée par les voyageurs. La Grèce est également une destination qui facilite ce type d’hébergement pour petits et grands, que ce soit en Crète ou sur l’île de Santorin, en complétant son séjour de randonnées sur sentiers ou simplement de détente au bord de la piscine.

Vous aimerez aussi ces articles