Profiter de la nature sans laisser de trace – l’éthique du plein air

Frédérique Sauvée

RÉDUIRE SON IMPACT — De plus en plus de randonneurs décident de partir à la conquête des plus hauts sommets, si bien que de nombreuses montagnes sont maintenant jonchées de déchets laissés par les alpinistes. C’est le constat qu’a fait Dominic Asselin, d’Attitude Montagne, en expédition sur l’Himalaya en 2017. Le problème de la pollution, cependant, touche plusieurs écosystèmes, et pas seulement au Népal. Pour aider les adeptes de plein air à réduire leur impact environnemental lors de leurs sorties en nature, le programme Sans trace Canada suggère quelques principes à adopter.

N°1 BIEN PRÉPARER SA SORTIE
Préparer sa sortie permet de mieux choisir. En optant pour une destination accessible en transport en commun ou en organisant du covoiturage pour s’y rendre, on réduit son empreinte carbone. En étant à l’affût des règlements en vigueur, on s’assure également d’une meilleure responsabilisation pour un respect de la nature et de ceux qui nous entourent.

N°2 NE PAS (TROP) SORTIR DES SENTIERS BATTUS
L’objectif étant de se déplacer en causant le moins de dommages à l’environnement, on priorise les sentiers aménagés et on campe sur les sites prévus à cet effet. Résultat ? Un impact positif dans la lutte contre l’érosion ou le piétinement des écosystèmes les plus fragiles.

N°3 VISER LE ZÉRO DÉCHET
Plus qu’une tendance, le zéro déchet est un véritable mode de vie à adopter. Le plein air est un laboratoire grandeur nature pour mener des actions concrètes. On suggère donc de cuisiner des repas à l’avance pour éviter l’achat de produits industriels généralement trop emballés. Les ustensiles, thermos et sacs réutilisables seront aussi des alliés dans notre effort de ne laisser aucune trace de notre passage.

N°4 PRÉSERVER LA FAUNE ET LA FLORE
Des gestes anodins peuvent avoir un impact réel sur l’écosystème en modifiant l’état de la nature. Laisser les lieux aussi vierges et intacts qu’à notre arrivée, c’est aussi une manière de protéger nos richesses naturelles.

N°5 FAIRE UN FEU DE CAMP RESPONSABLE
L’usage de sacs de bois destinés au feu de camp et, si possible, d’un réchaud pour cuisiner en camping est recommandé afin de laisser jouir les animaux et les insectes des ressources naturelles (bois, mousses, branches mortes) nécessaires au bon fonctionnement de l’écosystème.

N°6 OBSERVER LES ANIMAUX… DE LOIN
Respecter la vie sauvage, c’est aussi garder une distance avec les animaux pour ne pas leur bloquer l’accès à un cours d’eau ou à un sentier de migration, ou encore pour ne pas les effrayer.

N°7 BRILLER PAR SA DISCRÉTION
L’harmonie en plein air passe avant tout par la discrétion. La nature sait se faire discrète, imitons-la ! En randonnée ou lors d’une soirée de camping à la belle étoile, pourquoi ne pas remplacer notre musique par les sons mélodieux de la nature ?

APPRENEZ-EN DAVANTAGE SUR SANS TRACE CANADA
sanstrace.ca



Tous droits réservés © 2019 Strøm spa nordique

Facebook Twitter