Chat with us, powered by LiveChat
ss_loading

Entre bonnes mains

Réouverture complète

Dans le cadre de notre réouverture complète, nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir dès maintenant dans tous nos établissements. Toutes les mesures ont été mises en place afin de vous offrir un environnement de détente sécuritaire et respectueux des directives de la santé publique.  Nous sommes ainsi en mesure d’offrir à nouveau nos différents services tels que :

  • L’expérience thermale, incluant les espaces intérieurs et extérieurs (saunas et bains vapeur inclus);
  • La restauration;
  • La massothérapie et les soins esthétiques.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Le massage… pas mon truc !

23 February 2015 par

Sans avoir à chercher longtemps, on connaît tous au moins une personne de notre entourage n’ayant jamais reçu de massage.

Si l’occasion ne s’est jamais présentée pour certains, d’autres néophytes disent qu’ils n’en ressentent pas le besoin. D’entrée de jeu, plusieurs affirment bien haut que le massage, c’est pas leur truc! En fait, il peut certainement y avoir autant de raisons différentes de ne pas aimer le massage qu’il y a de non-initiés.

Évidemment, on ne peut pas forcer quelqu’un à passer une agréable journée de relaxation au spa ni à discuter avec plaisir de son expérience de massage. Cela peut d’autant plus être regrettable si cette personne est notre douce moitié ou quelqu’un de très proche… et encore davantage lorsqu’on sait que cette personne en a clairement besoin, vu son état de fatigue physique et (ou) psychologique. Dans tous les cas, le respect s’impose. Rien ne sert de bousculer cette personne, car bien malin qui peut connaître les raisons de ce refus… à commencer parfois par la personne elle-même.

En effet, il faut savoir que les personnes “récalcitrantes” au toucher peuvent avoir subi lors de leur naissance ou dans leur enfance des touchers médicaux des plus désagréables pour ne pas dire souffrants. Ces mémoires lointaines peuvent être toujours très actives bien qu’elles appartiennent aujourd’hui à l’inconscient. On ne peut certainement pas négliger non plus les expériences négatives de toucher appartenant à toutes formes d’abus quelles qu’elles soient. Aussi, que ce soit l’intimidation vécue à l’école ou les difficultés d’accepter notre corps tel qu’il est, nous avons tous notre expérience bien personnelle au toucher. Ne voulant “risquer” de réveiller de pénibles mémoires, certaines personnes préfèrent s’abstenir de massage.

Ceci est très compréhensible bien que ce soit toujours dommage. Il faut pouvoir considérer chaque nouvelle expérience comme une chance de vivre quelque chose de mieux que tout ce qu’on a déjà vécu dans le passé. L’être humain a cette grande possibilité d’apprentissage et de “reprogrammation du cerveau”.

Il en va de même pour le massage comme pour la nourriture car le toucher EST une nourriture. Tel que mentionné dans un texte précédent sur le massage et les enfants, le toucher est une nourriture affective. Il est un outil de communication. Certes, le toucher n’est pas l’unique façon de communiquer mais, comme pour la nourriture, on peut se contenter de manger pour se nourrir ou faire beaucoup mieux. Pourquoi ne pas tenter d’apprécier cette forme de communication physique comme on peut apprécier un bon repas plein de couleurs, de saveurs et d’odeurs? Essayons maintenant de transposer cette expérience et d’imaginer à quel point cela peut changer la vie d’un couple…

Alors, comment fait-on pour “faciliter” l’expérimentation d’un premier massage pour qui n’en a jamais reçu? Avant toute chose, pas de pression SVP! Du respect et… de la psychologie. On dit souvent que la meilleure vente est l’anti-vente, celle où le client fait la démarche d’achat et non celle où c’est le vendeur qui doit convaincre l’acheteur potentiel. Connaissant tous les bienfaits de la massothérapie (et ils sont nombreux), nous nous devons de poser les bonnes questions. Pour cela, on doit savoir quelles sont les valeurs et priorités de la personne ciblée. Est-ce sa santé, sa “productivité” au travail, sa créativité, son budget, son développement personnel, sa famille, sa performance sportive, etc.? Pour chacun de ces points, on peut et on doit poser de nouvelles questions encore plus précises, plus constructives. Des questions qui permettront au néophyte de faire le lien entre les bienfaits du massage et l’atteinte de ces valeurs et priorités. Prenons l’exemple d’une personne pour qui le massage représente une grande dépense. On peut demander à cette personne jusqu’où on peut voyager de nos jours avec 100$. Pas très loin, me direz-vous, et avec raison! Pourtant, avec cette somme, il est possible de faire un des plus beaux voyages qui soit, tout au cœur de nous-mêmes. Loin de se vouloir poétique, l’idée n’est pas de faire de cette personne une accro au massage, mais bien de lui permettre de vivre cette nouvelle expérience. Une fois ce premier massage reçu, cela permettra à la personne de revoir toute SA vision, SA relation au toucher. De là, tout est possible.

Dans mes vingt années d’expérience, j’ai vu toutes sortes de raisons “aider” les gens à vivre un premier massage. Et dans bien des cas, ces gens sont devenus des clients réguliers. Bien sûr, la douleur, autant psychologique que physique, est sans aucun doute une des premières motivations. Ce n’est pas pour rien que, lorsqu’on a mal, on porte la main à la zone douloureuse. Pour la personne qui souffre, le massage est l’équivalent d’ouvrir les bras pour un grand câlin. Dans notre monde de plus en plus individualiste où de plus en plus de personnes vivent seules, le massage comble une certaine partie de notre besoin de toucher. Et je passe rapidement sur l’impact du stress de notre vie contemporaine qui est loin d’une vie de… contemplation!

Si la pudeur est aussi un frein pour plusieurs, il est intéressant de noter que le massage shiatsu se donne sur les vêtements. Il en est de même pour un massage sur chaise qui peut être offert sous une forme aussi courte que 15 ou 30 minutes. Les massothérapeutes sur chaise peuvent également offrir le massage sur table avec vêtements. Seule la position change. Qui plus est, un massage de 30 minutes saura aussi trouver sa place plus facilement pour un budget serré. Toujours question de pudeur, il est aussi possible de choisir un ou une massothérapeute.

Bref, l’art de poser de bonnes questions est justement… un art. Il faut sortir des questions en boucle pour permettre à la personne d’aller de l’avant d’elle-même par ses propres réflexions.

Au Strøm spa nous souhaitons vous aider dans votre démarche. Avant toute chose, nous croyons qu’un monde où toutes et tous pourraient se faire masser serait un bien meilleur monde. C’est pourquoi nous avons créé le nouveau certificat-cadeau Ini-massage. S’il advenait que la personne recevant ce certificat-cadeau ne se prévale pas du cadeau que vous lui avez fait, le montant total du certificat expiré vous serait restitué en crédit pour votre prochaine visite au Strøm.

En espérant contribuer au mieux-être des personnes qui vous sont chères, nous demeurons disponibles pour répondre à vos questions. Bon massage!

– Pierre Blais, massothérapeute au Strøm spa de l’Île-des-Soeurs

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Les enfants, le massage et le spa

Les couleurs du massage selon Pierre Blais

L’énergie selon Pierre | Pour un équilibre de vie