Chat with us, powered by LiveChat
ss_loading

Entre bonnes mains

Réouverture complète

Dans le cadre de notre réouverture complète, nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir dès maintenant dans tous nos établissements. Toutes les mesures ont été mises en place afin de vous offrir un environnement de détente sécuritaire et respectueux des directives de la santé publique.  Nous sommes ainsi en mesure d’offrir à nouveau nos différents services tels que :

  • L’expérience thermale, incluant les espaces intérieurs et extérieurs (saunas et bains vapeur inclus);
  • La restauration;
  • La massothérapie et les soins esthétiques.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Voyages | la thermothérapie autour du globe et à travers le temps

21 April 2015 par

Bien que le Québec ne s’intéresse à la thermothérapie que depuis une vingtaine d’années, on connait ailleurs dans le monde les bienfaits thérapeutiques de l’eau chaude depuis toujours. Une année avant de fonder le Strøm spa, en 2007, Anne et Guillaume ont visité d’anciennes ruines et des stations thermales ancestrales afin de comprendre la manière dont le rituel de la thermothérapie se pratiquait autrefois. Voici quelques constats.

Entretien avec Guillaume

Quelles différences notes-tu entre le circuit thermal d’autrefois et celui d’aujourd’hui ?

En visitant les ruines des Thermes de Cluny, en France, j’ai pris conscience que le circuit thermal d’autrefois s’apparente beaucoup à ce que l’on retrouve de nos jours. Toutefois, je note une grande différence en ce qui a trait à l’accessibilité de ces lieux.

imageLe circuit thermal d’origine débutait dans l’apodyterium qui servait de vestiaire. Par la suite, les visiteurs pouvaient se diriger dans les palestres, pour s’adonner à des activités sportives, ou se diriger dans le tepidarium (salle tiède) ou dans le caldarium (salle chaude), pour finalement se rendre au frigidarium (salle froide). Un espace buanderie prenait également place dans les thermes. Différents circuits, de très chaud à très froid, s’offraient aux visiteurs. Cela vous fait-il penser au circuit thermal du Strøm spa ?

Ouverts à tous, tant à la haute société qu’au peuple, les thermes étaient peu chers, voire gratuits. De nos jours, l’accessibilité du spa est plus restreinte puisqu’elle entraine une certaine dépense. Les services offerts sont également plus diversifiés. Massages traditionnels ou spécialisés, soins esthétiques, forfaits créatifs et événements peuvent être expérimentés par les clients du Strøm !

Y a t-il des stations thermales ancestrales où il est actuellement possible de pratiquer la thermothérapie ?

Bien sûr ! À Baden-Baden, en Allemagne, nous avons visité la station thermale ancestrale «Friedrichsbad». Les vertus curatives de ses sources d’eau chaude sont toujours reconnues aujourd’hui. Durant cette visite, on peut vivre un moment de relaxation incomparable dans des bains romains ancestraux, qui sont actuellement visités et appréciés pour la qualité de leurs installations. Le plus impressionnant : réaliser que les clients d’autrefois vivaient un moment semblable dans les mêmes installations, il y a plus de deux millénaires. Dans cette optique, la coutume du spa est beaucoup plus qu’une mode éphémère.

21675

Quel est ton constat concernant la place accordée aux spas au Québec ?

Au Québec, c’est autour des années 1990 que les premiers spas ont vu le jour. Une année qui coïncide avec le déclin de l’Église et avec la prise de pouvoir de la société libérale. Depuis quelques années, une forte croissance du spa est remarquée au Québec. Il serait faux de considérer cela comme une tendance éphémère, les bains thermaux étant fréquentés depuis des siècles ailleurs dans le monde.

D’après toi, pourquoi les spas nordiques se sont-ils développés si tard au Québec ?

Selon moi, la coutume des bains nordiques, qui soutient différents vices épicuriens, n’était pas approuvée par la religion catholique : nudité, plaisirs et repos plutôt que discipline et travail. Heureusement, les vertus thérapeutiques et relaxantes de la thermothérapie sont aujourd’hui reconnues, et plusieurs Québécois fréquentent les spas nordiques afin de profiter des bienfaits uniques de l’expérience thermale.

Crédits photos: Atlas Obscura, Island tour

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Tabacon, Costa-Rica

L’Islande, terre de glace