Le Nord dans la peau

voyageursdumonde

S’éloigner de la ville. Choisir d’aller voir ailleurs, là où le temps s’écoule plus lentement. Emprunter des chemins méconnus, fouler des sentiers enneigés, contempler une nature grandiose. Le temps d’une fin de semaine ou d’un court séjour, le voyage version glacée se décline d’un bout à l’autre du pays. C’est le moment de se rebrancher à la nature, de retrouver la sève nordique qui coule dans nos veines. L’hiver fait partie de notre ADN, il est indissociable de notre culture, et la saison blanche caractérise toute notre nation. L’art de vivre boréal, c’est la part belle à un mode de vie bien d’ici. Cela passe par l’acclimatation aux courtes et froides journées de notre hiver, où l’on aime profiter du réconfort d’un spa. Au pays de la neige, les plaisirs givrés sont légion. Des rives de Terre-Neuve aux cieux du Yukon, voici nos adresses pour découvrir une autre facette du pays, loin des sempiternelles pourvoiries, en chalet ou en prêt-à-camper écolochic.

 Cocon boréal à Charlevoix – Les Éboulements

Sur la route en lacets, à chaque virage, de nouveaux caps rocheux, de petites anses, de grandes baies, des maisons aux toits colorés. Les noms des villages s’égrènent comme un chapelet de gourmandises. Et c’est effectivement un voyage gourmand : fromageries, boulangeries… ainsi qu’un vin de tomate unique au monde. Les saveurs de Charlevoix enivrent. On y retrouve la symbiose parfaite entre le terroir, la toundra arctique, le fjord et des criques secrètes où l’on profitera d’un environnement envoûtant. Ici, la terre fait l’amour au fleuve, un spectacle tout public où la mention « nordicité » prend tout son sens.

Choisir son lit – Peu avant le village des Éboulements, un panneau discret indique le Repère Boréal. On grimpe un bout de piste pour rejoindre un grand cube bardé de bois et de métal : c’est la salle commune, mi-cuisine, mi-salle de yoga, qui offre une vue plongeante sur le fleuve gelé. Prêts-à-camper de dernière génération, les refuges faits de bois et de matériaux recyclés sont disséminés dans la forêt boréale, à l’abri des regards, mais entièrement ouverts sur la nature. On adore la baie panoramique au-dessus du lit, pour s’abandonner à la contemplation du sublime.

À voir, à faire – Il faut absolument faire halte à Baie-Saint-Paul, puis suivre la Route des saveurs, en direction de La Malbaie. C’est l’occasion de savourer l’inoubliable Migneron de Charlevoix de la famille Migneron, ou encore de prendre un rendez-vous malté à la MicroBrasserie Charlevoix. Enfin, n’écoutez pas votre GPS et profitez plutôt de la route du littoral, la 362, à peine plus longue, tellement plus belle !

Danser avec les étoiles au Yukon – Whitehorse

Évoquez le Yukon, et c’est l’appel de l’Ouest qui résonne en chacun de nous. Bien sûr, nos rêves de chercheurs d’or nous attirent vers Dawson, où notre besoin d’espaces infinis sera instantanément rassasié. Mais l’hiver venu, c’est vers les cieux de Whitehorse qu’il faudra se diriger. Cette petite cité doit son nom poétique aux rapides de la rivière Yukon, qui évoquent à cet endroit la crinière d’un cheval blanc. Sur le chemin vers l’Alaska, on croise sa route pour s’enivrer du spectacle lumineux de ses aurores boréales. Sous les latitudes nordiques du Yukon, le ciel prend soudain vie et parade sous nos yeux. Retombée en enfance garantie.

Choisir son lit Situé à une vingtaine de minutes de route au sud de Whitehorse, le Northern Lights Resort & Spa est un véritable havre de paix entouré de forêts de pins et de montagnes. Il propose quatre chalets indépendants, confortables et impeccablement équipés, ainsi qu’un spa et une terrasse qui permet d’observer les aurores boréales en hiver.

Calme et volupté à Terre-Neuve – L’île Fogo

Au large de la côte nord de Terre-Neuve, l’île Fogo fait partie de ces lieux hors du temps. Un bout du monde qui se mérite : il faut prendre tour à tour l’avion, la voiture et le ferry pour l’atteindre. Une fois sur place, cependant, on profite du temps qui suspend son cours, on prend un grand bol d’air et de nature qui recharge les batteries, au son exclusif de la paix et du calme. Fogo interpelle par ses paysages chaotiques, ses étendues vierges balayées par les vents, ses roches aiguisées, son climat indécis et l’Atlantique capricieux. Les terres sont si changeantes que les locaux parlent de sept saisons, et non de quatre. Amateurs de photographie, à vos appareils pour capter toute cette beauté !

Choisir son lit – Le Fogo Island Inn, c’est avant tout une histoire de cœur – celle d’une propriétaire originaire de l’île qui y est revenue pour mieux la préserver. Le concept est audacieux et inédit : créer une fondation autour de l’art, de l’artisanat et de la culture avec, en parallèle, un hôtel vitrine pour accueillir les visiteurs. C’est l’architecte canadien Todd Saunders qui a été chargé de la conception de cet hôtel aux allures de paquebot futuriste posé devant l’Atlantique, aux lignes abruptes et étonnantes, à l’image de son environnement. Le résultat est un surprenant mélange de traditions et de design avant-gardiste, avec une sensibilité écologique remarquable. Mettez votre paire de bottes de neige pour arpenter les anciens chemins de traverse environnants, puis, au retour, prélassez-vous sur le spa du toit avec vue sur les rochers gelés couvert de lichen. Vision boréale idyllique.

À voir, à faire – Les gastronomes doivent absolument faire honneur à la table de l’hôtel. Cours de fabrication de pain, classe de poisson fumé, repas traditionnels inuits avec baies, mousse et champignons seront au rendez-vous.

Par Voyageurs du Monde

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Un week-end dans le bois en mode survie

Le langage de la rive

La nature fait bien les choses



Tous droits réservés © 2018 Strøm spa nordique

Facebook Twitter