La porte des dieux

Judith Ritchie

Situé à 1 000 mètres d’altitude dans l’Himalaya au cœur des territoires du nord de l’Inde qui surplombent la ville de Rishikesh, Ananda, ancien palais de maharajas, est un sanctuaire de bien-être holistique qui attire l’élite internationale du bien-être. Incursion dans un éden confidentiel à hautes vibrations spirituelles.

Une aventure dans l’Himalaya est plus qu’un simple voyage: c’est un yatra, un pèlerinage. Après un vol Paris-Mumbai et Mumbai-Rishikesh, nous voici dans la capitale du yoga, cette ville mythique nichée aux pieds de l’Himalaya aussi appelée « porte du pays des dieux ». C’est le domaine du dieu Shiva, à la fois destructeur et créateur, et une terre chargée de shakti, qui signifie « pouvoir » et « force de vie ». Une voiture nous guide à travers un parcours sinueux à flanc de montagne avant de nous déposer devant un palace majestueux. Autrefois, cet État princier était régi par la famille Shah et ce palais en était la résidence officielle. De nombreux rois et personnalités y ont séjourné, dont nul autre que Mahatma Gandhi. Ananda, disions-nous. En sanskrit, ce mot signifie « bliss », « félicité », bonheur suprême, béatitude. Pour atteindre cet état d’allégresse, Ananda s’appuie sur les piliers ancestraux du bien-être que sont le yoga, l’ayurveda et le vedanta (philosophie de la vie). En guise de bienvenue, on nous offre un collier spirituel en graines de rudraksha de l’Himalaya. On dit que leur vibration énergétique possède un pouvoir de guérison sur le corps et l’esprit.

YOGA ANCESTRAL

Deux classes de yoga sont offertes tous les matins (débutant et avancé), dans un pavillon fréquenté par de magnifiques paons qui n’hésitent pas à se coucher à nos côtés pendant shavasana. La semaine débute par une consultation avec le docteur Raghubansh Singh, le médecin-chef ayurvédique du centre, afin de déterminer notre type de dosha et d’alimentation pendant la retraite. L’ayurveda s’appuie sur la théorie des cinq éléments, dont est constituée toute chose, sous la forme d’entités nommées doshas (vata, pitta et kapha). Par exemple, un dosha vata (lié à l’élément « air ») en déséquilibre créera un tempérament anxieux et de l’insomnie. Prescription ? Trois méditations privées pendant le séjour ainsi que des cours de pranayama, une technique de respiration.

MASSAGE ET ALIMENTATION AYURVÉDIQUES

Le séjour se poursuit avec une succession de soins ayurvédiques : gommage au sel de jasmin qui prépare la peau à la détox, puis massage choorna swedana (pétrissage des muscles du corps à l’aide d’un petit ballot d’herbes médicinales indiennes). Tous les massages d’aromathérapie à l’huile sont suivis d’un massage du cuir chevelu aux huiles. Les repas sont hautement diététiques : carpaccio de betterave, dumplings aux fèves de soya accompagnés de riz au jasmin, brownie végane au chocolat cru… Avant chaque repas, on boit une concoction d’eau chaude et d’herbes liées à notre type de dosha afin de favoriser la digestion et de s’assurer que le corps assimile bien les aliments ingérés. Parce que quand le corps est en parfait état d’équilibre, il se régénère et guérit par lui-même.

HIMALAYA ET GANGE SACRÉ
Rishikesh est aussi le lieu rêvé pour visiter temples et petites rues authentiques, la ville sacrée étant depuis longtemps un centre spirituel avec de nombreux ashrams. En fin de journée, Ananda offre la possibilité de traverser le Gange par bateau pour assister à « Ganga Aarti », une cérémonie spirituelle effectuée au coucher de soleil. Le rituel commence avec des bhajans (chants de dévotion), suivis de prières et d’un rituel sacré autour d’un feu, avec des offrandes à Agni, le dieu du feu. Situé à trois heures de marche et à 1 800 mètres d’altitude, le temple Kunjapuri est dédié à la déesse Sati, femme du dieu Shiva. La montée depuis Ananda, une des activités proposées pendant la retraite, est intense et très exigeante. Par temps clair, on peut apercevoir les sommets enneigés de l’Himalaya. Cette randonnée porte d’ailleurs le nom de «Oprah Winfrey», la star ayant séjourné au Ananda et adoré cette randonnée.

ÉQUILIBRE ET PRANAYAMA

Un des traitements vedettes du Ananda est le soin Nasayam, un nettoyage du nez. En Inde, on dit que le nez est la porte du corps, celle du prana, mais aussi celle des maladies. Compresses chaudes autour de la tête imbibées d’huiles essentielles, application dans chaque narine de gouttes d’huile aux plantes, puis inhalation d’une décoction de plantes fumées.

Les narines bien dégagées, on pratique alors une séance de pranayama. Le prana est la force vitale qui se trouve dans l’air, et yama signifie « maîtrise ». Pranayama a donc pour objectif de stimuler et d’accroître l’énergie vitale dans le corps à travers des exercices de respiration. Selon la médecine ayurvédique, la clé de notre destinée se trouve dans la respiration, la méditation et l’alimentation saine, qui forment ainsi le passeport sacré pour relancer durablement la jeunesse du corps et de l’esprit. À méditer. Namasté.

Par Judith Ritchie

©Voyages et Hôtels de Rêve

Ananda in the Himalayas est membre de la collection de boutiques hôtels TemptingPlaces. Plus d’infos et réservations sur www.temptingplaces.com.

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

À quand remonte votre dernier moment de silence profond?

Le renouveau des producteurs

Une transition travail-vacances en toute sérénité grâce à la massothérapie

 

 



Tous droits réservés © 2018 Strøm spa nordique

Facebook Twitter