Chat with us, powered by LiveChat
ss_loading

Mise à jour des services offerts

Nos services de massothérapie et d’esthétique demeurent offerts dans tous nos établissements sur réservation téléphonique au 1 877 761-2772.

Vous pouvez profiter de nos sites enchanteurs gratuitement avec un massage, un soin, ou à l’achat d’un repas de nos nouvelles formules « Nord pour emporter » et « Fika pour emporter ». À noter que les saunas, bains vapeur et bains à remous ainsi que les salles à manger de nos établissements sont temporairement fermés suite au plus récent décret du gouvernement du Québec. Nous communiquerons la date de réouverture de ces installations aussitôt que les directives le permettront.

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

    Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Bonheur et envies

5 September 2016 par

Entrevue « Les femmes qui nous inspirent » avec Anne Joyal, propriétaire du Strøm spa nordique, et Christine Michaud, auteure, animatrice et conférencière partageant ses découvertes sur le bonheur et le sens de la vie.

 1) Anne, en quoi Christine Michaud t’inspire-t-elle dans ta vie, dans ton quotidien ?

Je suis très fière en tant que femme, en tant que féministe, de voir ce modèle de femme réussir dans cette voie. Je le suis particulièrement, car Christine, en plus d’être dotée d’une très belle personnalité, a une très belle apparence. Le fait de prendre soin de son look, d’assumer son goût pour la mode, pour les choses raffinées, n’est pas un frein à la reconnaissance qu’elle obtient. Certains pourraient attribuer son succès à sa beauté assumée et à l’attention qu’elle porte à son apparence, et certains pourraient même tenter de la discréditer, d’attaquer sa crédibilité. Prétendre que l’on ne peut s’identifier à elle serait réducteur. Au contraire, cette femme est une inspiration, son savoir-être va bien au-delà des apparences.

Je voulais que les jeunes filles qui aiment la mode et le style puissent s’intéresser également à avoir une ouverture spirituelle.

2) Christine, à travers tes études en psychologie positive avec le grand professeur du bonheur à Harvard, Tal Ben-Shahar et d’autres formations (Thich Nhat Hanh, Martha Beck, Deepak Chopra, Jean Houston, Gabrielle Bernstein et Anthony Robbins), qu’as-tu découvert de particulièrement révélateur ?

Énormément de choses ! La plus importante qui me reste en tête est le ratio de la positivité. Il a été prouvé scientifiquement que les êtres humains qui se réalisent positivement réussissent à neutraliser plus facilement les émotions négatives : pour contrebalancer une émotion négative, nous avons besoin de trois émotions positives. Dans une vie de couple, jusqu’à cinq émotions positives sont nécessaires pour y parvenir. Cela démontre certainement l’importance de bien connaître la psychologie positive pour mieux se réaliser en tant qu’être humain. Mais attention ! Psychologie positive n’égale pas pensée positive. La psychologie positive n’est pas toujours positive, mais elle permet de générer du positif dans une situation négative en faisant preuve de résilience. La psychologie positive permet de faire fleurir les êtres humains !

ChristineMichaud_web-6

3) Est-ce qu’il t’arrive de te juger négativement lorsque tu éprouves de la peine ?

Plus maintenant. J’ai appris à accueillir et accepter toutes mes émotions. Même si j’ai beaucoup d’outils pour parvenir au bonheur, en tant qu’humain, il m’arrive de ressentir de la peine et je m’offre toujours le temps nécessaire pour accueillir ma peine et la vivre pleinement. Par la suite, je suis en mesure de passer à autre chose. En bloquant la peine, on bloque la joie également. Les larmes, ça nettoie ! Étant capables de vivre nos peines, nous sommes capables de vivre nos joies ! Lâcher prise est l’attitude par excellence à adopter pour s’enlever de la pression, cesser de trop analyser les évènements et mieux accepter les difficultés. Tout finit par passer : le positif et le négatif finissent par se dissiper d’eux-mêmes, aussi bien les vivre pleinement.

4) Christine, nous te connaissons surtout comme chroniqueuse littéraire et on peut lire la liste de tes livres préférés sur ton site Web. Tu te proclames même « bookoolique », lisant plus de 200 livres par année ! Dis-nous, quelle place prend la lecture dans ta vie ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?

C’est ma passion ! J’aime avoir des livres, j’adore lire. Lorsque j’ai vécu une dépression à l’âge de 28 ans, j’ai commencé à lire beaucoup de livres pour m’en sortir. Cela m’a totalement plongée dans l’univers littéraire. Par la suite, j’ai intégré ce domaine. La dépression peut être un appel que la vie nous envoie pour réussir à nous retrouver. C’est un cadeau mal emballé, un point de bascule nous permettant de nous regarder en face.

5) Dans ta nouvelle émission Ma liste à moi, on demande à l’invité de la semaine de nommer le top 10 de ses envies. Pourquoi as-tu choisi le terme « envie » plutôt que « rêve », plus souvent utilisé ?

Le mot « rêve » peut sembler inaccessible et faire peur à certaines personnes. L’envie est une façon plus accessible de parler de rêve !

6) Crois-tu pouvoir te lasser d’explorer le thème du bonheur ? D’après toi, est-il possible d’arriver au bout de ce sujet ?

Je serais très surprise de venir au bout de ce sujet, puisque le bonheur est intrinsèquement lié à l’être humain et que ce thème est sans fin ! Je ne crois pas pouvoir me lasser d’en parler, car cela me passionne réellement. Par contre, je suis ouverte et j’aime le changement : qui sait ce que la vie me réserve ! J’écoute ce que la vie m’envoie comme message et demeure ouverte aux changements. Je ne peux prédire si je travaillerai étroitement avec ce thème pour le reste de ma vie. J’aime savoir que la vie nous réserve de l’inconnu !

ChristineMichaud_web-4

7) Aurais-tu un conseil (ou plus !) qui a réellement fait une différence dans ta vie à nous partager ?

J’en ai plusieurs ! Les voici…

Apprendre à se connaître

On se connaît souvent mal. On peut en apprendre sur nous chaque jour en s’observant en pleine conscience. Observons nos réactions. Pourquoi ça me touche ? Pourquoi ça me choque ? Au lieu de se juger soi-même, apprenons à se regarder. Lorsque j’observe mes réactions, je me dis souvent : « Ah, c’est intéressant ! »

Se libérer

Il est possible de se libérer en faisant du ménage dans notre vie, pour revenir à l’enfant qui sommeille en nous. Des outils tels que la thérapie, la lecture et l’écriture permettent de nous faire briller. Lorsqu’on a demandé à Michel Ange « Comment as-tu fait pour réaliser une si belle sculpture », celui-ci répondit : « Je ne fais rien, je ne fais que libérer l’œuvre d’art qui se cache dans le bloc de marbre. » Nous sommes des œuvres d’art dissimulées sous plusieurs couches. Ces couches sont les blessures que nous accumulons à travers le temps. En les éliminant l’une après l’autre, nous brillons, nous fleurissons.

L’amour

Je ne parle pas ici d’amour amoureux, mais plutôt d’amour au sens large. Nous sommes issus de l’amour, il faut l’apprendre et le reconnaître. En s’ouvrant aux connexions humaines inspirantes et en mettant de l’amour dans ce que l’on fait, on enlève beaucoup de pression sur les détails. L’amour fait fleurir ! Si nous rencontrons un inconnu et sommes capables de lui confier quelque chose d’intime, le lien devient rapidement très fort et provoque une connexion humaine importante. Pour moi, cette connexion est synonyme de bonheur. Si nous oublions de parler aux gens qui passent sur notre chemin, nous perdons de belles connexions humaines. Un jour, j’ai eu une sorte de connexion tout à fait spéciale avec mon chauffeur de taxi. Quand je lui dis au revoir, presque émue, il me répondit : « Madame Christine, vous saviez que nous avions rendez-vous aujourd’hui ? » J’ai trouvé ça fantastique !

Le moment présent

Nous allons trop vite. Pour développer encore plus d’amour dans notre vie, nous devons apprendre à être présents, ici et maintenant.

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Dans l’oeil de Serge Beauchemin

Entrevue – Les femmes qui nous inspirent