ss_loading

Infolettre Strøm

Abonnez-vous à l’infolettre Strøm afin de recevoir nos promotions exclusives, les articles du magazine et les événements à venir.

« * » indique les champs nécessaires

Genre*
Remarque: Comme l'a indiqué Statistique Canada, les Canadiens transgenres, transsexuels et intersexués devraient indiquer le genre (homme ou femme) auquel ils s'associent le plus.
Date de naissance
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sélectionnez un spa

Retour en haut
Aide

Olivier Niquet est chroniqueur radio, coanimateur de l’émission de radio quotidienne La journée (est encore jeune) sur ICI Première, auteur et conférencier. Il a publié en avril 2022 Les rois du silence, un essai ayant pour mission d’aider les introvertis et les extravertis à mieux se comprendre. Inspiré par son parcours d’introverti dans les médias, mais aussi dans la vie de tous les jours, il souhaite donner une voix aux plus silencieux d’entre nous.

Strøm spa nordique

Bonjour, Olivier. Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à parler plus ouvertement d’introversion dans les médias ?

Olivier Niquet

« Les introvertis, par définition, sont assez silencieux. On ne les voit pas beaucoup, surtout dans les médias, justement. Quand j’ai commencé à parler de mon intro- version à la radio, je recevais des messages de gens qui me disaient “merci de parler de nous, moi aussi je suis introverti, et je me sens reconnu”.

Je me suis donc rendu compte qu’il y avait un public pour ça… je voulais dire un marché, mais je n’ai pas écrit un livre pour faire de l’argent (rires) ! En tant que société, on laisse souvent parler les extravertis. Je voulais donner la parole aux gens qui ne parlent pas. »

Strøm spa nordique

Qu’est-ce qui, dans l’introversion, est le frein à l’expression ?

Olivier Niquet

« Il y a une question de neuropsychologie derrière ça que je ne pourrais pas expliquer en détail. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut différencier la gêne et l’introversion, parce que la gêne, c’est la peur de parler aux gens. Moi, je n’ai pas nécessairement peur de parler aux gens. Bien préparé, je suis capable de parler devant une salle de plusieurs centaines de personnes sans problème. Ça ne me stresse pas. Mais improviser une conversation, parler de la pluie et du beau temps, ça, je n’y arrive pas. »

Strøm spa nordique

Pourquoi ?

Olivier Niquet

« Souvent, j’aimerais que les discussions soient plus significatives, parce que ça me coûte cher en énergie d’avoir une discussion. Au lieu de rester en surface et de parler de la météo, j’aimerais trouver une façon de personnaliser le propos. J’aurais envie de dire “j’ai vu ta photo Instagram, t’étais en voyage, comment c’était ?” Mais ces références-là me viennent rarement en tête sur le moment… Néanmoins, même si je ne suis pas bon dans le small talk, je reconnais que c’est utile et important dans la société. Ce n’est pas menaçant, il n’y a pas de conséquences à ça, on montre simplement qu’on peut être amical. »

Strøm spa nordique

Comment votre introversion est-elle reçue en contexte social ?

Olivier Niquet

« Je pense que ça peut être lourd, car je dirais que je suis un cas assez extrême d’introversion. J’ai de la difficulté à nourrir une discussion. Quand tu parles et que ton interlocuteur ne relance pas la conversation ou ne répond presque pas, tu peux avoir l’impression qu’il n’est pas intéressé, alors que ce n’est pas nécessairement le cas. Ma blonde, par exemple, dans les premières années de notre relation, devait trouver ça difficile que je ne dise pas un mot de la soirée pendant un souper avec ses amies que je connaissais à peine. Mais dans tous les cas, je montre toujours que la discussion m’intéresse, même si je n’y participe pas très activement. Je ne suis pas dans mon coin avec mon téléphone, je ne regarde pas ail- leurs. Mon écoute est active, et les gens le reconnaissent. Alors, si j’accepte totalement ma condition, j’essaie aussi de m’améliorer pour que ce soit plus agréable pour les autres. Je le fais avec le temps, sans me dénaturer. »

Strøm spa nordique

Comment vous y prenez-vous ?

Olivier Niquet

« Une chose qui aide beaucoup, c’est de calculer comment je répartis mon énergie au quotidien. Si je participe à une réunion de deux heures au travail pour un brainstorm, c’est sûr que je vais sortir de là vidé. Je ne m’organiserai pas une soirée après, je le sais d’avance. J’aime ça, les partys, les 5 à 7, tout ça. Je ne suis pas casanier, mais je sais que ce genre d’évènement me prend de l’énergie, et que j’ai besoin le lendemain de prendre ça relax. »

Strøm spa nordique

Quel est votre rapport au silence ?

Olivier Niquet

« J’aime être seul dans le silence. Je trouve ça précieux et important, entre autres car c’est là que j’assimile et mets ensemble les connaissances que j’ai apprises dans la journée. C’est là que jaillissent mes meilleures idées de projets, de sujets. Par contre, de nos jours, on n’est presque plus jamais seul à regarder dans le vide. On est sur son téléphone, on écoute de la musique, un balado, la télé. Il y a toujours quelque chose dans lequel on peut se réfugier. Bizarrement, il y a aussi des moments où le silence me rend inconfortable. Si, par exemple, je croise quelqu’un que je ne connais pas trop en sortant du bureau, et qu’on se rend compte qu’on s’en va tous les deux prendre le métro, et qu’on a 10 minutes à marcher ensemble et pas tant de choses à se dire que ça, ça peut vite devenir inconfortable. Même un court silence d’ascenseur peut générer chez moi un malaise, alors que j’apprécie pourtant le silence, et que je suis réputé silencieux! »

Strøm spa nordique

Arrive-t-il que des extravertis vous demandent d’être plus volubile ?

Olivier Niquet

« Ah, ça, c’est la pire chose qu’on peut dire à un introverti ! “Pourquoi tu ne parles pas ?” “Parle plus !” Personnelle- ment, ça me met de la pression, et je parle encore moins. Si j’étais capable, si je voulais parler plus, je le ferais ! C’est hors de mon contrôle. Ce raisonnement s’applique à toutes sortes de conditions. Tu ne peux pas juste dire à quelqu’un qui fait de l’anxiété : “ben prends sur toi !” Ce n’est pas quelque chose que l’on peut contrôler facilement comme ça. On assiste souvent au même genre de situation avec les enfants. On leur demande “Pourquoi tu es gêné ? Pourquoi tu ne parles pas ? Dis bonjour à la madame”, et souvent, ça fait juste ajouter à leur stress. 

J’ai deux enfants, dont un qui est un peu plus comme moi, et je ne lui mets pas de pression. Je le vois aller dans son équipe de hockey, il n’a pas beaucoup d’affinités avec ses coéquipiers, et on en rit. Il trouve ça drôle, car il sait que j’étais comme ça plus jeune (et encore aujourd’hui). Je ne le force pas à aller parler à du monde et à se faire des amis, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Juste le fait qu’il comprenne qu’il est comme ça, c’est déjà un pas dans la bonne direction. »

Strøm spa nordique

Diriez-vous que vous avez démocratisé l’introversion?

Olivier Niquet

« J’ai peut-être contribué à la faire connaître, oui. Mais je pense que l’important, c’est d’accepter tous les types de personnalité. Je ne demande pas des accommodements raisonnables pour les gens introvertis, mais peut-être juste de faire un petit effort pour reconnaître qu’ils existent, et leur faire de la place. Et s’ils ne la veulent pas, la place, c’est correct aussi. Mais peut-être qu’ils attendent juste qu’on les interpelle pour dire ce qu’ils ont à dire. Ça m’est arrivé souvent d’avoir des choses à dire, mais de ne pas oser, ou de n’être pas capable de m’insérer dans la conversation. Si quelqu’un m’avait demandé “toi, qu’est-ce que t’en penses, de ça ?”, ça aurait aidé. On est dans un monde où tout le monde se bat pour avoir de l’attention. C’est celui qui crie le plus fort et le plus vite qui attire l’attention, surtout dans les médias et sur les réseaux sociaux. Alors que nous, les introvertis, il faut qu’on réfléchisse avant de se prononcer. S’il y avait un meilleur équilibre, si on donnait plus de place aux gens qui réfléchissent avant de parler, peut-être que ça irait mieux dans le monde. »