Le langage de la rive

Hugues Lefebvre Morasse

L’environnement dans lequel s’implante un bâtiment est le moteur principal du projet d’architecture. Un site, c’est d’abord et avant tout une parcelle de terrain aux limites établies par des règlements, mais au-delà de ces limites légales se trouvent aussi un contexte culturel, un écosystème territorial, un climat régional, une histoire commune, des usagers présents et futurs, un avenir à dessiner. On n’invente pas son territoire, pas plus qu’on ne devrait l’exploiter. On s’y intègre et s’y adapte, on y participe. Et si le bâtiment ne servait pas de canevas pour le paysage et que c’était plutôt l’inverse ?

On peut appeler cette architecture l’architecture vernaculaire, ou encore régionaliste. L’identité des spas Strøm se retrouve là, dans l’authenticité que représente un bâtiment qui est le fruit du lieu dans lequel il s’implante. Qui plus est, il est dans la définition même d’un spa nordique d’être en étroit contact avec la nature et avec le rythme des saisons. Il faut aller à la rencontre des éléments.

 Visite du bassin Brown, où s’est implanté le nouveau Strøm spa nordique du Vieux-Québec – Un lieu empreint d’une grande charge historique

Une journée à admirer et à contempler tous les merveilleux détails de ce qui nous entoure… La nature belle et sauvage, les interventions humaines définies, et le tissage entre ces deux réalités. C’est ce qui explique pourquoi la mixité d’éléments d’ordre naturel et humain demande de les faire danser, valser, se confronter et même s’admirer, afin d’arriver à une intégration à l’échelle intime. Pour Québec et le bassin Brown, c’est entrer dans ces moments où le fleuve Saint-Laurent et l’homme se sont unis. Le Strøm est un hommage à ce grand fleuve, moteur de notre histoire.

La directionnalité amène une fluidité dans l’espace et le parcours. En jouant sur le transfert des volumes sur des axes, on crée des espaces de transition entre les différentes expériences de spa. Avec, toujours en tête, le langage de la rive comme source d’inspiration de l’environnement vernaculaire industriel, le fleuve comme point clé du projet, et la contemplation comme finalité.

Utiliser les axes comme des fenêtres, des percées visuelles, le prolongement des perceptions. Comme le fait une vista, cadrer un élément suscite chez l’individu un sentiment de rapprochement par rapport à celui-ci. Cadrer des vues, c’est mettre en scène quelque chose de précieux. C’est savoir quand cacher, nier un bijou pour mieux le dévoiler plus tard, en montrer juste assez.

Creuser, c’est permettre à l’imaginaire des gens de retrouver des rivières souterraines. Changeant constamment le décor, les variations des marées permettent les découvertes ponctuelles. Ce monde archéologique apporte une sensation de retour aux sources, dans une intimité avec le sol, humide, sombre, silencieux.

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

La nature fait bien les choses

Le design d’intérieur : un art à l’écoute du lieu

Top 3 | Terrasse automnale



Tous droits réservés © 2018 Strøm spa nordique

Facebook Twitter