En quête d’équilibre : Entrevue avec Ricardo

Strom spa nordique

Ricardo est un véritable success-story d’ici. Apparu à notre petit écran il y a plus de quinze ans, il n’a cessé depuis de multiplier les projets. Si aujourd’hui, tout ce qu’il touche semble se transformer en or, ce n’est pas un hasard, mais plutôt le résultat de longues années de travail acharné pour construire le succès qu’il savoure aujourd’hui. Malgré son horaire chargé, Ricardo a accepté de prendre une pause pour nous parler de son succès, mais surtout de sa quête de bonheur et d’équilibre.

Le travail et le succès

« Je crois fermement que dans la vie, il faut travailler fort pour obtenir ce qu’on a : travail, amour, bonheur, ça n’arrive pas tout seul ! Je pense aussi que le succès, ça ne se construit pas tout seul. » Et Ricardo le dit souvent, sans sa conjointe, Brigitte, il ne serait pas où il est aujourd’hui : « Moi j’ai plein idées, mais c’est elle qui mène, c’est elle qui choisit les grandes idées, celles qu’on va pousser jusqu’au bout. Ce n’est pas pour rien que c’est elle la présidente. »

Ils ont bâti ce succès à deux, mais aussi avec une équipe de gens passionnés en qui ils ont confiance : «  Brigitte et moi avons fait ce choix très tôt : on avait plein de projets, mais on ne pouvait pas tout faire tout seuls. Souvent, pour réaliser de grandes choses, ça prend beaucoup de soutien autour de soi. Ça prend des gens en qui tu as confiance et qui vont t’aider à te dépasser et à porter tes projets plus loin. Brigitte et moi, on a choisi de faire confiance aux autres et de se faire aider. »

Avoir des idées rassembleuses, des projets auxquels tout le monde croit, est un autre élément fondamental de sa réussite : « Je ne crois pas qu’on puisse être seul à porter un projet. S’il y a juste toi qui crois en ton idée, elle n’ira pas bien loin. Ça prend des gens qui embarquent avec toi. Si tu n’as pas réussi à les convaincre de le faire, soit tu dois retourner faire tes devoirs pour mieux défendre ton idée auprès d’eux, soit ton idée n’est tout simplement pas bonne. Dans ce cas-là, tu dois passer à autre chose ! »

Pour Ricardo, savoir lâcher prise est fondamental pour son bonheur professionnel et personnel : « Quand tu fais face à une embûche ou à une situation difficile, tu ne peux pas rester figé et ressasser les 1001 raisons qui rendent la situation aussi éprouvante ! Tu pleures, tu rages, tu cries, mais après il faut que tu passes à autre chose ! Tu dois continuer à avancer et chercher à en tirer quelque chose de positif ! Et une fois la tempête passée, c’est fini et on n’en reparle plus ! On repart à neuf parce que sinon, on ne pourra jamais être heureux ! »

Le bonheur et l’équilibre

Maintenant au tournant de la cinquantaine, Ricardo a envie de se poser un peu et de prendre son temps : « Ma crise de la cinquantaine à moi, c’est l’émergence d’un nouveau désir profond, celui de trouver l’équilibre dans ma vie. C’est pouvoir passer plus de temps en famille, avec mes amis, mais aussi avoir du temps pour moi ! » Cette quête de l’équilibre implique de faire certains choix : « J’ai toujours rempli mon agenda au maximum pour pouvoir faire le plus de choses possible en me disant que je devais tout faire pour atteindre mon but. Mais aujourd’hui, je remets en question cette manière de faire. De temps à autre, il faut se demander : est-ce que mon agenda doit absolument être rempli ? Est-ce que j’ai besoin de faire tout ça pour arriver à ce que je veux ? Parfois oui et parfois non… Mais ce questionnement nous amène à faire des choix par rapport à ce que l’on souhaite prioriser dans notre vie. »

  « Étant très cartésien dans la vie, j’ai une approche rationnelle du bonheur et de l’atteinte de l’équilibre. Pour moi, ce sont des choses pour lesquelles on doit travailler activement, qu’on doit planifier et mettre à l’agenda ! Que ce soit une plus longue pause dîner, une plus longue période entre deux rendez-vous ou encore un massage de couple – ce que Brigitte et moi faisons depuis plusieurs années. Ces temps d’arrêt font une grande différence dans notre vie et nous permettent d’atteindre un certain équilibre ! On est tous occupés, mais à un moment donné, il faut s’obliger à arrêter et ne rien faire ! »

Même si sa bonne humeur semble illimitée, dans les faits, Ricardo a toujours travaillé activement à l’atteinte de son bonheur : « Je pense que le bonheur, c’est aussi une question de choix. J’ai choisi d’être heureux. Faire ce choix, ça implique d’adopter un regard différent sur la vie. C’est choisir de continuer à voir ce que la vie a de beau et de bon à t’offrir, même dans les périodes les plus difficiles. C’est ce que j’ai fait en choisissant d’être positif. Je pense aussi qu’il faut arrêter d’attendre LE grand jour où tout va aller comme on veut, où on aura tout pour être heureux, parce que jour-là n’arrivera jamais ! Chaque jour est une occasion de faire un petit quelque chose qui va nous rendre heureux. Et il faut aussi savoir profiter des petits moments de bonheur anodins qui nous arrivent chaque jour. La vie, c’est un one shot deal, alors il faut que ça soit l’fun ! »

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

Au sommet de soi

Yoga et coaching : deux méthodes complémentaires pour retrouver l’équilibre



Tous droits réservés © 2018 Strøm spa nordique

Facebook Twitter