LE YUKON ET L’ALASKA, POUR ÊTRE DÉPAYSÉ DIFFÉREMMENT - Strøm Spa Nordique – Île-des-Soeurs, Mont-Saint-Hilaire, Sherbrooke, Vieux-QuébecStrøm Spa Nordique – Île-des-Soeurs, Mont-Saint-Hilaire, Sherbrooke, Vieux-Québec

LE YUKON ET L’ALASKA, POUR ÊTRE DÉPAYSÉ DIFFÉREMMENT

Strom spa nordique

En 2017, pour le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, Parcs Canada offre une carte permettant d’entrer gratuitement dans ses parcs nationaux, dont le Kluane, situé dans le sud-ouest du Yukon. Soyez des pionniers dans votre propre pays et partez à la découverte d’un Ouest canadien fabuleux !
– Par Philippe Bergeron, Président d’Unik Tour

Le Yukon tire son nom du fleuve qui sillonne son territoire sur plus de 1 000 km avant de rejoindre l’Alaska, où il se jette finalement dans la mer de Béring. Terre de montagnes et de glaciers, ce territoire nordique fascine par son histoire mais aussi par ses paysages majestueux. La taïga, avec sa forêt boréale, en recouvre la majeure partie, mais au nord, la toundra présente des paysages rude et rocailleux, où le soleil refuse de se coucher l’été et de se lever l’hiver.

Le Klondike et Dawson City

En 1898, au début de la ruée vers l’or, le Yukon a été fondé afin d’aider le gouvernement à gérer l’importante migration de population. En quelques années, le filon aurifère a attiré plus de 100 000 personnes dans le Klondike. Les prospecteurs arrivaient de partout en Amérique du Nord, et la plupart transitaient par l’Alaska. Pour atteindre le Yukon, ils devaient d’abord faire face à une traversée extrêmement difficile, en empruntant la piste Chilkoot, chargés d’une tonne de vivres chacun. En effet, le gouvernement canadien exigeait que les prospecteurs aient assez de matériel et de provisions pour survivre pendant un an. Ensuite, ils naviguaient de lac en lac jusqu’au fleuve Yukon puis jusqu’à Dawson City. Avec une population qui dépassait les 40 000 personnes, c’était à l’époque la plus grande ville du nord-ouest et la capitale du Yukon.

Région centrale du Yukon, le Klondike est donc indissociable de la ruée vers l’or et son seul nom évoque l’histoire des prospecteurs. À partir de Whitehorse, empruntez la Klondike Highway, qui suit à peu près le même itinéraire que l’ancienne piste Chilkoot. Faites un premier arrêt au lac Laberge, dont le tempérament impétueux a inspiré le poète Robert Service, puis passez, un peu plus loin, par la petite ville de Carmacks, puis par Pelly Crossing, pour finalement arriver à Dawson City, le cœur du Klondike.

Laissez-vous enivrer par l’ambiance unique qui y règne durant tout l’été. Cette petite bourgade pleine de charme vous ramènera au début du siècle avec ses bâtiments de bois, son bateau à roues à aubes, ses bars, son casino et son spectacle de french cancan. Et si vous avez le cœur bien accroché, vous pouvez essayer le cocktail Sourtoe, une spécialité locale qui vous laissera un souvenir impérissable !

Pour profiter de la nature, à partir de Dawson, empruntez ensuite la Dempster Highway jusqu’à l’époustouflant parc territorial Tombstone. Véritable terrain de jeu pour les randonneurs, ce parc abrite des paysages de toundra subarctique aux couleurs automnales fabuleuses !

Whitehorse et le parc national Kluane

Bordé par la Colombie-Britannique, le sud du Yukon renferme de nombreux lacs et des sites inusités comme Carcross, le plus petit désert au monde. Imaginez un carré de sable de 2,6 km2 constitué d’une série de dunes où poussent des conifères avec en arrière-plan une montagne enneigée… Inouï !

Capitale actuelle du Yukon et située dans la partie sud du territoire, Whitehorse est une ville nordique en plein cœur d’une nature sauvage très facile d’accès, ce qui en fait un paradis pour les amoureux de plein air. Son centre-ville regorge de cafés, de restaurants et de boutiques, mais aussi d’attraits culturels comme le SS Klondike, un superbe bateau à roues à aubes qui effectuait la liaison avec Dawson City avant la construction de la route. Un peu plus loin, le MacBride Museum of Yukon History vous transportera au début du siècle.

Véritable âme du Yukon, le parc national Kluane est constitué de montagnes et de glaciers à perte de vue. Randonnée, vélo de montagne, escalade, ski de fond, raquette, hélicoptère, héliski, traîneau à chiens, presque tout est possible dans ce sublime parc canadien. Les photographes seront comblés ainsi que les ornithologues, qui pourront y observer plus de 180 espèces d’oiseaux, comme les faucons pèlerins et les aigles royaux. On y retrouve également une importante population de grizzlis, de loups et de lynx.

Mon coup de cœur

Lors d’un voyage palpitant en septembre 2016, j’ai voulu faire une escale pour trouver le repos. J’ai déniché une petite perle pour passer trois nuits loin de tout. Situé au bord d’un lac, mon chalet était presque neuf, décoré de manière chaleureuse, très moderne et avec bon goût. La vue était imprenable et j’ai pu observer les aurores boréales deux nuits consécutives. Le jour, mes hôtes proposaient quelques activités de plein air et tout le monde se retrouvait pour le souper, autour d’une table gourmande et raffinée.

Pour vous laissez enchanter vous aussi : http://www.uniktour.com/fr/voyage-sur-mesure/voyage-canada/aurores-boreales-du-yukon/information.php

Rendu sur la côte du Pacifique, vous vous dites que vous pourriez en profiter pour visiter l’Alaska ? Excellente idée !

Quand partir ?

Les saisons ont chacune des particularités très distinctes en Alaska et là-bas, tout est lié à la lueur du jour. L’hiver représente l’occasion d’observer les aurores boréales et de vivre la célèbre course de traîneaux à chien, Iditarod (en mars). La région entière est passionnée par cette difficile épopée du Grand Nord. Pour profiter au maximum de votre séjour et accéder à la majorité des sites, privilégiez cependant la saison estivale, entre juin et septembre. Les couleurs d’automne ont également leur intérêt dans la région de Denali, car les petits buissons du parc national s’enflamment d’un rouge intense qui contraste avec les tons dorés des boulots et le vert profond des sapins. On ne s’en lasse pas !

Comment voyager en Alaska ?

La grande majorité des visiteurs choisissent la croisière. Quoi de mieux, en effet ? C’est une solution facile et efficace pour voir un maximum de beautés naturelles en un minimum de temps, tout en se gâtant de luxe et de confort. Mais ne vous arrêtez pas à cela ! Pénétrez quelques jours au cœur des montagnes et suivez le parcours qui, autrefois, a attiré tant de chercheurs d’or.

Si vous voyagez en bateau, la péninsule de Seward et la ville de Whittier seront vos portes d’entrée en Alaska. Vous vous trouverez alors au cœur de la péninsule de Kenai, une magnifique région de fjords et de glaciers. Prenez le train jusqu’à Anchorage, vous parcourerez ainsi un chemin de fer historique et panoramique qui traverse des forêts isolées et longe le Turnagain Arm jusqu’au golfe de Cook. Vous pouvez prolonger l’expérience jusqu’à Fairbanks, mais peut-être est-ce mieux de louer un véhicule au centre-ville d’Anchorage. Jouez de votre liberté de mouvement et profitez des nombreux espaces en bord de route pour admirer les plus beaux points de vue.

Pourquoi voyage-t-on dans cette région ?

Le côté sauvage, assurément, attire les visiteurs, tout comme les histoires de ruée vers l’or, la flore, les grizzlis, les orignaux, les aigles et les moutons de Dall. Seward, Homer, Anchorage, Palmer, Talkeetna, Denali, Fairbanks et plus loin encore vers le nord, toutes ces localités sont d’excellents points de départ pour des activités de plein air. Choisissez parmi une large gamme d’excursions : balades, randonnées sur glacier, canot, kayak, rafting, véhicules tout-terrain ou Jeep, vols en hélicoptère ou en avion pour frôler les montagnes et les glaciers, le choix est grand ! Tout cela requiert cependant une bonne santé, donc mon conseil : n’attendez pas vos 90 ans pour vous lancer !

Mon coup de cœur

Le glacier Matanuska, à deux heures de route d’Anchorage. Pour quelques dollars, vous vous joindrez à un petit groupe guidé pour une ballade de 90 minutes sur les glaces bleutées du géant blanc. Après l’effort, le réconfort, en prenant un bon repas au Sheep Mountain Lodge non loin (aussi un excellent endroit pour dormir). Le cadre est particulièrement impressionnant, tout autant que la route qui y mène. Que vous fassiez un détour pour y aller ou encore que cette escale soit déjà prévue sur votre itinéraire de l’Alaska vers le Yukon, vous ne regretterez pas votre passage dans la région.

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CET ARTICLE

Les tendances de demain

 



Tous droits réservés © 2017 Strøm spa nordique

Facebook Twitter