Du désert jusqu’au reste du monde

Strom spa nordique
TribalGathering_web-21

Rencontre avec Mohamed El Maouloud, joaillier de la communauté touareg

– Par Jacinthe Roy Rioux, collaboratrice monde et culture

Entretien

Je m’appelle Mohamed El Maouloud Ag Hamid et je viens de Tombouctou, une région située dans le désert du Mali en Afrique de l’Ouest.

Je fais partie de la septième génération de la famille de la joaillerie Touareg. Il y a plusieurs années, j’ai fondé l’association Timidwa, un collectif qui regroupe plus de 70 artisans touareg. Nous produisons des collections de bijoux authentiques, fabriqués à la main avec des techniques ancestrales et des matières premières nobles.

  • Comment es-tu devenu joaillier ?

Ma famille est à la tête de la joaillerie Touareg depuis des générations. Dans ces circonstances, le scénario le plus évident pour moi a été de prendre la relève. En grandissant dans l’univers du bijou traditionnel, j’ai développé une vive passion pour cet univers, une passion qui croît de jour en jour, et qui occupe le centre de ma vie et même de celle de ma communauté !

  • Ressens-tu un attachement particulier envers ce métier ?

Mon attachement est plus fort que moi ! Il y a plus de 20 ans, j’ai créé Timidwa en me fixant comme objectif de faire vivre la culture touareg. Notre culture est importante, mais fragile ; pour ne pas qu’elle soit perdue, elle doit être active, vivante et progressive.

  • Avec le temps, comment arrivez-vous à garder votre culture vivante ?

Depuis quelque temps, avec la mondialisation, conserver notre culture et sa richesse devient plus difficile. Notre culture, c’est notre fierté, et nous travaillons pour la mettre de l’avant. Je cherche donc à la transmettre aux plus jeunes, mais aussi à la faire voyager au-delà des frontières du pays. Ce savoir-faire, je veux le partager au monde entier.

  • Comment décrirais-tu la technique traditionnelle touareg ?

Lorsqu’on conçoit un bijou avec la technique traditionnelle touareg, on oublie le dessin et le design. On s’assoit par terre, on visualise le bijou et on le crée en reproduisant les symboles que l’on a en tête.

Avec mon collectif d’artisans, nous cherchons à combiner la passion de la tradition avec la qualité de la modernité. Nous poussons la technique plus loin, améliorons la qualité et offrons un produit final plus polyvalent et chic.

MohammedBijoux-web-4

Les bijoux traditionnels – symboles et histoire

Les bijoux touareg transmettent le message d’une symbolique parfois oubliée.

Les colliers portés par les femmes évoquent l’histoire d’un peuple et d’une communauté. On peut représenter, par exemple, l’homme, la femme, la grossesse, la naissance ou les tribus nomades. Un collier d’engagement est offert à la femme avant le mariage. D’autres bijoux affichent une représentation de la tente, symbole de fondation de la famille.

La croix du Sud, ou croix d’Agadez, était jadis exclusivement portée par les hommes. Elle se transmettait de père en fils lors de la puberté. Elle représente les directions cardinales et évoque le pommeau de selle du chameau. En lui transmettant le bijou, le père exprime à son fils : « Mon fils, je te donne les quatre directions du monde, car on ne sait pas où tu iras mourir. »

MohammedBijoux-web-6

  • En tant que communauté nomade, quelle est votre plus grande richesse ?

Notre richesse n’est ni financière ni calculable. Notre richesse se situe à l’intérieur de nous. Chez nous, le nombre ne compte pas et le partage prime sur tout. Nous vivons en communauté. L’échange avec les autres, c’est le bonheur. Partager le thé, c’est la coutume. Lorsqu’un Touareg n’a trois fois rien, son plus grand plaisir est de recevoir des gens et d’avoir une table bien remplie. Ça peut sembler contradictoire, mais chez nous, c’est tout à fait naturel !

  • Dans une ère où l’appropriation culturelle sème la controverse, vois-tu le port d’un bijou touareg par un Américain ou un Européen comme une forme de partage positif ? Doit-on être touareg pour porter ces symboles riches en histoire et en signification ?

Vous portez les bijoux touareg et aimez notre culture ? Eh bien, vous faites partie de notre communauté ! Celui qui aime notre culture est le bienvenu parmi nous. Pour s’intéresser à une culture, il faut reconnaître ses valeurs et les comprendre. Le partage culturel qui s’en suit ne peut être que positif.

  • Quels sont tes projets avec Timidwa ?

Je souhaite continuer à exporter et trouver de nouveaux points de vente à travers le monde. En mai, je serai à Montréal pour donner un cours sur la technique de bijoux touareg à l’école de joaillerie. C’est une occasion en or (excusez-moi pour ce petit jeu de mots !) de partager notre savoir-faire avec vous ! Nous voulons également poursuivre dans notre projet de bijoux faits sur mesure. Nous réalisons des bijoux sur demande, inspirés de la culture touareg, et inspirés de vos idées !

Pour en savoir plus sur notre organisation, je vous invite à consulter notre site web.

 

 



Tous droits réservés © 2017 Strøm spa nordique

Haut de page