Quatre activités inusitées pour vivre les quatre éléments cet hiver

Frédérique Sauvée

L’hiver québécois ne se résume pas qu’à la neige, l’obscurité et le froid. Il constitue l’une des saisons les plus singulières de l’année. Celle pendant laquelle on a autant de plaisir à sortir jouer dehors dans la neige qu’à rentrer se réchauffer au coin du feu. Celle où le bleu du ciel n’est jamais aussi éclatant et la chaleur du sous-sol de la terre si impressionnant. Découvrez quatre activités inusitées qui vous feront vivre l’hiver comme vous ne l’avez jamais imaginé.

Neige – Graphineige au parc national de la Mauricie

Graphi-quoi ? direz-vous. Le graphineige – ou le graphisme sur neige – est une activité originale et unique au Québec, à pratiquer sur deux des plus beaux lacs du parc national de la Mauricie. Équipé de raquettes à neige, d’une carte et d’une boussole, il vous suffit de suivre le nombre de foulées à faire dans différentes directions pour dessiner dans la neige un motif géant à admirer par la suite d’un belvédère, en amont du lac. Pas à pas, vos raquettes laissent des empreintes qui prennent la forme d’un castor, d’un vélo ou encore d’une toile d’araignée, en fonction du modèle choisi. L’activité est ouverte à toute la famille et le résultat, après une à deux heures de progression dans la neige, est vraiment étonnant. Dépêchez-vous d’aller admirer votre œuvre une fois que vous l’avez terminée, car, dès la prochaine tempête, la neige et le vent auront tout balayé pour les suivants ! Réservation obligatoire.

Air – Montgolfière

L’air froid est cinglant, le ciel est pur, le calme règne tout autour. Puis, un bruit fort et sourd comme celui d’un souffle de baleine vient briser le silence de l’envolée, et de la chaleur se propage soudainement. Le ballon géant reprend alors de l’altitude pour mieux glisser dans les courants aériens. La montgolfière d’hiver est une activité magique à faire une fois dans sa vie. Puisque les températures sont froides et constantes en hiver, les vols peuvent avoir lieu à n’importe quelle heure du jour. D’autre part, l’air chaud qui remplit le ballon est plus léger que l’air froid de l’atmosphère, donc la montgolfière consomme moins de propane, ce qui donne au pilote une plus grande autonomie en hiver. Il doit faire « frette » là-haut ! En effet, il faut se couvrir encore plus qu’au sol. On perd environ 2 °C par 1 000 pieds d’altitude. S’il fait –20 °C au sol, il fera –30 °C à 5 000 pieds d’altitude. Mais puisque le ballon se déplace grâce au vent, on ressent moins son froid mordant. Plusieurs compagnies proposent des vols hivernaux dans la province, en Montérégie ou encore en Outaouais.

Feu – Soirée randonnée aux flambeaux

Bien que le feu ne soit plus aussi présent dans notre vie quotidienne moderne qu’il l’était autrefois, il reste hypnotisant et réconfortant lors d’une froide soirée d’hiver. Il est 17 h et il fait déjà nuit ? Qu’à cela ne tienne, habillez-vous chaudement et sortez jouer dehors plutôt que de vous morfondre devant vos écrans. Des soirées de randonnée aux flambeaux sont organisées chaque hiver un peu partout à travers la province. Parcs nationaux du Bic, du Mont-Mégantic, du Mont-Tremblant ou des Îles-de-Boucherville, parcs régionaux dans les Laurentides, dans Lanaudière ou en Mauricie et bien d’autres encore, de nombreux sites de plein air éclairent, une fois la nuit venue, leurs sentiers de flambeaux. Tous les sens sont alors en éveil, la vue se réduit pour laisser place à l’ouïe, au toucher et à l’odorat, parfois mis de côté en journée. Le craquement des pas sur la neige, le bruissement du vent dans les épinettes, la chaleur réconfortante des flammes et l’odeur du chocolat chaud qui vous attend en fin de randonnée, autant de plaisirs à savourer durant ces soirées. Une belle activité à faire en famille, en couple ou entre amis pour profiter de l’obscurité hivernale.

Terre – Spéléologie à la caverne Laflèche

Saviez-vous qu’il fait 4 °C à l’année dans la caverne Laflèche, en Outaouais ? Une manière de prendre un répit de l’hiver et d’enlever sa tuque quelques heures… pour mettre un casque de spéléologue. Stalactites et stalagmites de glace seront vos compagnons lors de ce voyage souterrain dans la plus grande caverne visitée du Bouclier canadien. Au fil de parcours guidés de une à deux heures, vous serez amené à repousser vos frayeurs en rampant dans des couloirs de roche relatant parfois plus de 13 000 ans d’histoire. Explorez d’étroits passages et suivez votre guide dans des galeries nouvellement accessibles et majestueuses. À la recherche d’encore plus de sensations fortes ? Vous pourriez passer la nuit dans la caverne ! Après une tournée découverte des galeries, allumez un feu au plus creux de la grotte et écoutez votre guide vous conter les histoires qui entourent le site de la caverne Laflèche. Une fois vos paupières lourdes, installez vos sacs de couchage pour la nuit la plus sombre de votre vie ! Une activité accessible à tous (pour des groupes de 8 personnes minimum), sauf aux claustrophobes, bien sûr ! À partir de 8 ans.

Par Frédérique Sauvée, collaboratrice plein air

 

VOUS AIMERIEZ AUSSI CES ARTICLES

La parfaite routine pour surmonter l’hiver

Cinq livres pour perdre le nord

Le temps de se retrouver



Tous droits réservés © 2018 Strøm spa nordique

Facebook Twitter