Le miel, nectar pour la santé! - Strøm Spa Nordique – Île-des-Soeurs, Mont-Saint-Hilaire, Sherbrooke, Vieux-QuébecStrøm Spa Nordique – Île-des-Soeurs, Mont-Saint-Hilaire, Sherbrooke, Vieux-Québec

Le miel, nectar pour la santé!

Émilie Coulombe

Utilisé depuis des millénaires, à table comme dans la trousse médicale, le miel est un allié précieux pour la santé. D’usage fréquent en médecine naturelle, il regagne même de nos jours du terrain en médecine conventionnelle.

Les traces de l’utilisation du miel par l’être humain remontent à la fin du Paléolithique. Des ruches vieilles de 3 000 ans, découvertes en 2007 dans le nord d’Israël, indiquent que l’apiculture fut pratiquée au moins depuis l’Antiquité. Du point de vue thérapeutique, la première mention date d’il y a plus de 2 200 ans en Chine. Rédigé en Égypte à peu près à la même époque, le papyrus Ebers contient un répertoire de maladies et leur traitement, dont plus de 500 remèdes sont à base de miel. En Grèce et dans la Rome antiques, le miel fut couramment utilisé dans les soins pour la peau et l’eau au miel aurait même servi de boisson énergétique aux athlètes des Jeux olympiques antiques.

Composition et propriétés
Le miel est un antiseptique de choix grâce à deux types de protéines qui le composent : les inhibines, qui freinent la reproduction des bactéries, et les défensines, qui renforcent le système immunitaire. Son pH naturellement acide et sa haute teneur en sucre le rendent inhospitalier pour les microorganismes. Son effet cicatrisant sur les plaies ouvertes, brûlures et engelures est connu au moins depuis la Grèce antique. D’ailleurs, il fut utilisé durant les deux guerres mondiales du 20e siècle pour guérir les blessures des soldats. Son application est élémentaire : il suffit de recouvrir une brûlure avec du miel pour en constater les effets. En quelques minutes, la douleur s’atténue et la cicatrisation s’accélère.

Dernièrement, à cause de la résistance grandissante aux antibiotiques, des médecins en quête de solutions se sont tournés de nouveau vers le miel. Des essais réalisés aux Pays-Bas et en Allemagne il y a quelques années ont été nettement concluants : les fortes propriétés antibactériennes et cicatrisantes du miel ont permis de soigner des patients dans des situations où les antibiotiques de synthèse ne faisaient plus effet. À plus petite échelle, ces propriétés expliquent entre autres l’utilisation répandue du miel pour soulager la toux, les maux de gorge et les ulcères buccaux.

Composé de glucides immédiatement assimilables par notre organisme, le miel est une excellente source énergétique. En effet, grâce à sa faible teneur en saccharose, il est facilement digestible. Notre organisme peut donc utiliser directement cette source d’énergie plutôt que de travailler à sa digestion. Sa forte teneur en minéraux favorise quant à elle l’assimilation du calcium et la rétention du magnésium. On pensera donc à remplacer le sucre raffiné par du miel, particulièrement chez les enfants et adolescents en croissance, ainsi que chez les personnes sujettes à l’ostéoporose.

Ingrédient de prédilection de Cléopâtre, le miel fut cité à maintes reprises dans l’histoire comme produit cosmétique. Il agit comme antiseptique naturel, favorise la régénération naturelle des couches superficielles de l’épiderme et accélère la cicatrisation des tissus. En utilisant le miel comme ingrédient de base, on peut facilement créer d’excellents produits pour la peau à la maison :

  • Masque nourrissant simplissime à l’argile : on mélange 3 c. à soupe d’argile verte en poudre à 1 c. à soupe de miel pour faire une pâte onctueuse qu’on applique sur le visage et le cou. Après avoir laissé agir 15 minutes, on rince à l’eau tiède.
  • Bain hydratant : on ajoute ¼ de tasse de miel soit directement dans l’eau de la baignoire, soit en combinaison avec une infusion de vos plantes médicinales préférées pour le bain.

Choix et conservation du miel
Tout d’abord, on s’assure de choisir un miel qui n’est pas pasteurisé, puisque ce procédé en tue les microorganismes bénéfiques. Ensuite, les miels multifloraux sont préférables aux miels provenant d’une seule espèce de fleur, car ils offrent un alliage de minéraux plus diversifié. Finalement, on opte sans faute pour du miel biologique afin d’éviter toute consommation de pesticides. Les miels produits sur les toits de Montréal sont de bons candidats : multifloraux, locaux et sans pesticides.

Pour bénéficier pleinement des propriétés du miel, on le consommera idéalement à l’intérieur d’une année. La cristallisation est un phénomène naturel qui n’altère pas les propriétés du miel. Si toutefois on souhaite lui redonner son aspect liquide, il suffit de le tiédir, pourvu que sa température ne dépasse pas les 40 °C.

N’oubliez pas ! Il n’est pas recommandé aux enfants de moins d’un an de consommer du miel à cause des risques de botulisme infantile.

 

 

 

 



Tous droits réservés © 2017 Strøm spa nordique

Facebook Twitter