,

Massage thaï : une pratique particulière

Avatar

Le massage thaïlandais n’est pas offert dans tous les établissements ; peu de massothérapeutes le pratiquent. Étant donné les bienfaits uniques que ce dernier procure, nous croyons qu’il mérite d’être connu davantage. La technique du massage thaïlandais existe depuis plus de 3000 ans et est originaire de l’Inde, mais c’est en Thaïlande qu’elle a été popularisée par la suite. C’est à partir des années 1995 que le massage thaïlandais s’intégra à la massothérapie montréalaise. Depuis ce temps, sa notoriété ne cesse de croître.

Une pratique particulière

Le massage thaïlandais se pratique au sol (traditionnellement) ou sur table, par-dessus des vêtements amples afin de faciliter les mouvements du corps. Le massothérapeute exécute des points de pression au niveau des lignes énergétiques en étirement, afin d’engendrer une détente profonde et une amélioration de la souplesse. Le corps complet est massé et, selon les besoins du patient, l’accent est mis sur certaines régions. Finalement, le massothérapeute travaille en proximité avec son client.

Bienfaits uniques

Le plus grand bienfait du massage thaïlandais est l’amélioration de la flexibilité des patients. À plus long terme, on note aussi une amélioration considérable au niveau du bien-être, de la souplesse et de la posture. Des points de pression sur le corps remplacent les glissements du massage suédois. L’accent est mis sur le travail de la musculature et l’étirement du corps.

Inspiré du yoga

Le massage thaïlandais est pratiquement un dérivé du yoga ; le patient est au sol et se laisse guider dans des postures de yoga par le massothérapeute. La détente est plus profonde puisque le client est en position passive. On retrouve également le côté spirituel du yoga dans le lien unisant le massothérapeute et son patient. Il est par la suite recommandé de pratiquer le yoga quotidiennement afin de prolonger les bienfaits de la détente dans la vie courante.

Pratique de la Thaïlande

Lorsqu’il est pratiqué dans son pays d’origine, l’intensité de la pression lors du massage thaïlandais est plus élevée qu’en Amérique du Nord. Ayant l’habitude de se faire masser, les asiatiques recherchent davantage les craquements articulaires lors de la séance. Les techniques de massage varient légèrement entre le nord et le sud de la Thaïlande. Dans le nord, on observe plus de percussion, c’est à dire que le massothérapeute frappe avec plus de force sur les lignes énergétiques. Au sud, le massage est plutôt axé sur la détente et le rythme ; la pression exercée est aussi tempérée.

– Krystel Bissonnette, massothérapeute

Pour consulter la liste des massages offerts au Strøm spa de l’Île-des-Soeurs, cliquez ici.
Pour consulter la liste des massages offerts au Strøm spa de Mont-Saint-Hilaire, cliquez ici.



Tous droits réservés © 2019 Strøm spa nordique

Facebook Twitter